Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Huile de palme : Danger !

L'huile de Palme est la moins chère du monde. Pour cette raison, elle est partout : prenez n'importe quel plat cuisiné, biscuit, margarine, pâtes à tartiner... il y a fort à parier que sur l'emballage vous trouverez la mention "huile végétale", ce qui signifie en réalité 'huile de palme", car si le produit était fait avec de l'huile d'olive ou de tournesol, inutile de vous dire que cela figurerait en clair sur l'étiquette!  Or l'huile de palme est non seulement mauvaise pour la santé mais elle est la cause d'une véritable catastrophe écologique!

1) Où trouve-ton de l'huile de palme ?

L'huile de palme est depuis peu l'huile la plus produite dans le monde, juste devant l'huile de soja. On en a produit 42 millions de tonnes par an en 2009.

Bien que ce produit ne soit pas mis en avant dans l'information au consommateur, on trouve de l'huile de palme dans un grand nombre de produits élaborés par l'industrie agro-alimentaire, en général uniquement désignée comme « huile végétale » : chips, croûtons, soupes lyophilisées, pâtes à tartiner, biscuits, lait pour bébé, sardines en boîte, bouillon de poulet instantané, mayonnaise, sauce tomate, céréales, chocolat, glaces, fromage râpé, fromages analogues, sauces crèmes fraîches, pâtes à tartes, plats préparés, sauces pré-faites, biscottes, brioches, biscuits salés et sucrés. Le Nutella contient 30% d'huile de palme. Chauffez-le, vous verrez l'huile surnager au dessus !  L'industrie agro-alimentaire consomme plus de 75% de l'huile de palme produite dans le monde.

En cosmétique, L'huile de palme et l'huile palmiste sont utilisée pour les savons solide en les saponifiant avec de la soude caustique. Le composé est appelé 'sodium palmate' et 'sodium palm kerenelate'. L'huile de palme est aussi utilisée comme agent hydratant dans les crèmes notamment, et dans la fabrication du savon de Marseille (qui n'est donc pas si écologique que ça !) L'industrie cosmétique consomme 23% de l'huile de palme produite dans le monde.

Enfin l'huile de palme est utilisée dans la production d'un carburant, le "bio diesel" (donc méfiance, tous les produits appelés "bio" ne le sont pas forcément !) et dont la Malaisie est le principal producteur. Masic ette production est marginale et le restera sans doute parce que le "bio" diesel à l'huile de palme n'est pas de bonne qualité.

L'huile de palme provient d'un arbre, le palmier à huile.  Un palmier à huile donne des fruits deux fois par mois, durant toute l'année, et produit pendant 25 à 35 ans. Dans les pays tropicaux, le rendement atteint 7250 Kg d'huile par hectare et par an. C'est cela, joint au faible coût de la main d'oeuvre dans ces pays, qui est la cause du boom sans précédent de la production : +8% par an depuis dix ans, et cela continue, hélas. Les deux principaux pays producteurs sont, de très loin, la Malaisie et l'Indonésie (presque 90% de la production mondiale à eux deux).

2) L'huile de palme n'est pas bonne pour la santé

Elle contient en effet  50% d'acides gras saturés, contre 15% pour l'huile d'olive par exemple. Ces acides gras saturés sont mauvais pour le coeur, augmentent la fréquence des maladies cardiaques et provoquent la concentration du mauvais cholestérol dans le sang, contrairement aux acides gras insaturés qui, eux, sont bénéfiques pour l'organisme, comme les oméga-3. En réalité, on ne devrait pas appeler l'huile de palme "huile", mais "graisse" : ce serait plus juste étant donné sa composition.

Pire, l'huile naturelle de palme, déjà nocive en soi, est le plus souvent hydrogénée (pour la stabiliser dans le temps), ce qui renforce sa nocivité.

3) L'huile de palme crée une catastrophe écologique

L'industrie agro-alimentaire, et surtout Européenne, est très friande d'huile de palme et la demande est énorme, en effet les autres huiles alternatives (Soja, Colza, Tournesol, Olive,...) sont beaucoup plus chères (l'huile de Soja pose d'ailleurs aussi des problèmes écologiques). De riches Indonésiens et Malaisiens ont donc, avec la complicité de leurs gouvernements (mais la corruption est de règle dans ces pays) acheté à bas prix (ou carrément volé) des centaines de milliers d'hectares de forêt tropicale primaire ont purement et simplement été brûlées pour planter des palmiers à huile à la place.


Les forêts des principaux pays producteurs (Malaisie, Indonésie, Bornéo et Sumatra), ont été détruites à plus de 90 % aux XIXe et XXe siècles, et la déforestation massive continue pour laisser la place à des palmeraies. Disons, pour être juste que la culture de l'huile de palme n'est pas seule responsable de la déforestation et que la plus grande part est due à la production de bois, de pâte à papier ou de charbon de bois. En Indonésie 21 millions d'hectare de forêt  ont disparu entre 1990 et 2005 (Persey, 2010), dont 3 millions pour faire place à des palmeraies.

Il en résulte une aggravation des rejets de gaz à effet de serre, mais aussi une réduction du milieu de vie de nombreuses espèces dont l'orang-outan. On estime à 5 000 le nombre de ces grands singes victimes chaque année de cette exploitation. Si rien n'est fait, 98 % des forêts humides indonésiennes, habitat naturel des orangs-outans, auront disparu en 2022.

La forêt indonésienne continue de brûler pour faire place à des cultures d'huile de palme. A cause de ces feux de forêt volontairement provoqués, l'Indonésie est devenue le 3e producteur de CO2 de la planète !

4) Que faire ?

Nous pouvons tous faire quelque chose ! En France on a tendance à sous-estimer le pouvoir du consommateur, et pourtant c'est un vrai pouvoir, qui peut faire plier même des industriels milliardaires !
Carrefour, Nestlé et Unilever se sont engagés à n'utiliser que de l'huile de palme "certifiée durable" d'ici 2012 à 2015, pour fabriquer leurs produits. En 2010, la marque Casino a annoncé qu'elle cesse d'inclure cette huile dans ses produits alimentaires, en raison de ses risques pour la santé et de son impact sur l'environnement. La marque de biscuits et de pâtisseries St-Michel s'est également engagée sur le « zéro huile de palme » dans ses recettes en 2010.

Conscients de la puissance de l'opinion publique, de plus en plus défavorable à l'huile de palme, les industriels agro-alimentaires proposent la création d'un label "huile de palme certifiée durable" ; l'huile proviendrait d'exploitations qui n'ont pas eu recours au déboisement de forêt tropicale pour se constituer. On peut rester dubitatif et sceptique devant ce label, car certaines exploitations "certifiées" n'ont rien d'écologique et utilisent par exemple des pesticides extraordinairement nocifs et interdits en Europe: la seule vraie solution est probablement de supprimer purement et simplement l'huile de palme; ce qui n'empêche pas transitoirement au moins d'encourager les paysans producteurs à planter des palmiers sur des terres dégradées ou à reconvertir plutôt que dans des forêts primaires brûlées ou coupées. Encore faut-il leur donner les moyens d'acheter ces terres...

Mais...

Comme souvent en matière d'écologie, tout n'est pas ou noir ou blanc, et la culture de l'huile  de palme a quelques aspects bénéfiques. La culture du palmier à huile n'est pas la propriété des groupes industriels occidentaux qui sont  seulement les acheteurs. Les petits planteurs, regroupés en coopérative, fournissent 60% de la production. Pour eux,  cette culture est une agriculture comme une autre et elle leur permet tout simplement de vivre. Le revenu de ces planteurs est d'environ 1000 à 2000 dollars par an et par hectare, ce qui contribue à la régression de la pauvreté dans les zones rurales. Cinq millions de personnes dépendent aujourd'hui de la culture du palmier à huile.

Enfin si on veut être pragmatique, si on aide les paysans à augmenter les rendements à l'hectare cela provoquera une diminution (ou au moins une stagnation) de la surface cultivée. Cela passe par des fertilisants (engrais) avec donc des risques pour l'environnement par pollution des nappes phréatique.  Mais une fertilisation raisonnée est possible, si on accepte de se "limiter" à 6000 Kg d'huile par hectare et par an. De même la lutte contre les parasites ou ravageurs du palmier à huile peut se faire à 100% par des moyens biologiques et les pesticides sont en principe inutiles (ce qui n'empêche pas certains exploitants de s'en servir, très souvent par ignorance).

Enfin, seulement 1% de l'huile de palme sert à faire des biocarburants, il n'y a donc pas de concurrence entre les utilisations énergétiques et alimentaires. Néanmoins en Europe 20% des 5 millions de tonne d'huile de palme importées chaque année sert à faire des biocarburant, ce qui crée une tension sur les prix  ; les prix d'achat des huiles destinées à faire des biocarburants ne dépendent pas des aléas climatiques mais des... cours du pétrole !

Journal d'un terrien

Commentaires (69) :

Page : [2] 

Vishuda
Le 14/02/2015 à 10h10
Moi en tant que végétalienne je recherche des margarines ne contenant pas de lactose (non faites avec des produits issus du lait). Il y en a dans le commerce de super-marché et pas seulement dans les magasins bio, mais souvent, il y a de l'huile de palme dans la composition, très peu en fait, c'est un constat, c'est tout. Je ne risque pas les maladies cardio-vasculaires vu la manière dont je me nourris (bio végétalien), mais le thème écologique me concerne tout autant... Je constate aussi que l'huile de palme a déjà commencé de disparaître de la fabrication de certains produits bio, et que ça va continuer très certainement.
ubaid0304
Le 11/02/2015 à 16h38
vous ette bete l huile de palme est pas bon pour la senter et puis il fait des chose grave vous pouver mourir
Patrice
Le 29/01/2015 à 09h19
Ne mangez surtout pas non plus de beurre car l’élevage est responsable de 65 % des émissions d'hémioxyde d'azote, un gaz au potentiel de réchauffement global 296 fois plus élevé que celui du CO2, essentiellement imputable au fumier. De plus, le bétail produit 37 % des émissions de méthane liées aux activités humaines. Ce gaz, produit par le système digestif des ruminants, agit vingt-trois fois plus que le CO2 sur le réchauffement...
halyna
Le 29/11/2014 à 11h08
Nous n'avons pas le choix de nos besoins en graisses. On nous les impose . Et nos aliments sont le résultat d'une alchimie que nous ne contrôlons plus. D'autre part l'huile de palme non seulement contribue à la déforestation mais aussi à la soumission d'une population de travailleurs payés une misère et travaillant dans des conditions très pénibles. Cette même huile de palme si elle était produite en France serait serte plus cher, mais ne serait pas le résultat de la misère.

Avez-vous essayé un bon 4/4 fait maison ?

Ou une tartine de bon beurre, Ce bon beurre avec ses acides gras essentiels,,, indispensables à la croissance et au bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux central de l'enfant. Et au système économique de nos fermiers qui ont beaucoup de difficultés à nouer les deux bouts , et qui seront ravis de votre visite à la ferme.

Cela y avez vous songé?

A bon lecteur salut. :-)
simon
Le 24/11/2014 à 15h33
trop bon le nutella
jacquesfradin50@gmail.com
Le 21/10/2014 à 09h32
Il ne faut pas tomber dans le crétinisme tel valek lequel parle de boire de l'huile moteur.
Papy Boomer
Le 16/10/2014 à 20h05
L'huile de palme est mauvaise uniquement si elle est hydrogénée. Autrement, elle est très bonne pour la santé. Très utilisée en Afrique de façon naturelle.



Cessez ces commentaires alarmistes et mal informés.
syncoopmaster
Le 15/05/2014 à 21h11
L'huile de palm c'est le cancer de la bouffe et de la destruction de la nature!
garonne
Le 09/05/2014 à 20h25
pour ma part je fais depuis des années la chasse à l'huile de palme et tous ses "noms dérivés" ou pas, huile végétale par exemple sans autre mention. Donc je n'achète RIEN qui contient de l'huile de palme.
ninouche
Le 11/04/2014 à 19h08
Les avis diffèrent tellement, que penser de cette polémique, en ce qui me concerne je continue a manger ce que j aime contenant de l huile de palme ou non, de toute façon si on devait se passer de tout ce qui est néfaste pour la santé.. Alors on ne ferait plus rien!
altair
Le 16/03/2014 à 11h52
tout à fait d'ac. avec un rital 4.7.2013.18h37 arrêtons de faire des enfants 1) occidentaux réduire les primes à la naissance 2) orient.afric. donner une petite retraite aux ancients et ils n'auront à prévoir des enf. pour leur permettre de survivre
nargaa
Le 05/03/2014 à 18h02
Je sais tout sur l'huile de palme et je peux garantir qu'elle n'est pas mauvaise pour la santé.<br />rnd'une part, les acides gras saturés ne sont pas en position biodisponible dans l'huile de palme, ce qui veut dire que le corps n'assimile pas ces acides ( donc ils ressortent avec notre popo !) . Ensuite l'huile de palme est consommée depuis l'Antiquité en Afrique et la graine de palmier est même mangée par les oiseaux et les rongeurs ( ces animaux intelligents n'en mangeraient pas si c'était mauvais) et les africains n'ont JAMAIS eu de maladie liée à cette huile et ils ont même un plat , la sauce graine (d'ailleurs délicieux!) qu'ils consomment tt le temps .<br />rnEN BREF, L'HUILE DE PALME N'EST PAS MAUVAISE POUR LA SANTE<br />rnau niveau de la déforestation, sur les 30 millions d'hectares de forêt décimés en Indonésie, seulement 4 millions ont été changés en palmeraies ( le reste a servi au commerce du bois et a autre chose). les concurrents du marché de l'huile ( tournesol soja et olive) veulent juste que les gens boycottent l'huile de palme et achètent les autres huiles pour qu'ils se fassent du fric.<br />rnaprès pour le nutella vous pensez vraiment que remplacer l'huile de palme par de l'huile d'olive ou de tournesol rendrait le nutella bon pour votre santé? il faut réfléchir !! quand on mélange des tonnes de sucre et de chocolat avec le l'huile , ca ne peut que etre mauvais pour la santé!!<br />rnon revient a la déforestation : pour construire des villes, pour faire des champs de tournesol ou de soja , on a bien coupé des arbres ! <br />rnEn France, on a coupé tous nos arbres par le passé et personne ne nous a rien dit . alors pourquoi dire à l'indonésie ou a l'afrique et meme en amazonie de ne pas le faire ? <br />rnen bref sur l'huile de palme qui est devenue pour rien une bouc-émissaire.<br />rnapres si vous voulez approfondir, voila des sources<br />rnhttp://www.cirad.fr/actualites/toutes-les-actualites/articles/2010/science/huile-de-palme-et-idees-recues<br />rnhttp://www.groupesifca.com/pdf/dd_ci_fr.pdf
la verité
Le 28/02/2014 à 17h16
Les médecins s'affirment, plus inquiets par le tabac ou l'excès de sucre, que par l'huile de palme. Un combat surtout écologique.



Chips, biscuits, plats préparés, pâte à tartiner, l'huile de palme est omniprésente dans notre alimentation. Fabriquée principalement en Malaisie et en Indonésie, elle est la moins chère du marché. De 1981 à 2012, sa production est passée de 7,6 millions de tonnes à plus de 53 millions.Riche en acides gras saturés, elle est accusée de faire grimper le cholestérol et les risques d'accidents cardio-vasculaires. Pas si sûr, affirment des médecins qui entendent « dédiaboliser » l'huile de palme. « Il n'y a pas d'études épidémiologiques qui permettent d'incriminer cette huile dans les cas de maladies cardiovasculaires », assure Guy André Pelouze, chirurgien thoracique et cardiovasculaire. Ce dernier est en revanche beaucoup plus inquiet par « la sédentarité, l'excès calorique et la consommation de tabac » de nos concitoyens.



Risque de déforestation



Pour Jean-Michel Lecerf, chef du service nutrition à l'institut Pasteur de Lille : « Il n'y a pas d'huile parfaite. » Celle de palme « peut trouver sa place à côté des autres. Elle doit être utilisée quand elle présente le meilleur choix ». Il lui trouve même un avantage : « Elle a permis la disparition des acides gras 'trans' issus de l'hydrogénation industrielle ». Ces derniers présentent, eux, un réel risque cardiovasculaire.En France, on consomme environ deux kilos par an et par habitant d'huile de palme. Ce qui est relativement peu. Alors pourquoi la controverse est-elle si bouillante ? « Il faut replacer tout ça dans un contexte plus global qui va au-delà de la santé, précise Jean-Yves Le Déaut, député socialiste de Meurthe-et-Moselle, et vice président de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques. Une consommation modérée de cette huile n'a pas d'incidence, plus qu'une autre, sur notre santé. »« Mais pour répondre à la demande mondiale, la production est en constante augmentation et amène un risque de déforestation et la disparition des orangs-outangs. Même si le commerce du bois est majoritairement responsable de la destruction des forêts, 7 % ont déjà été remplacés par des palmiers à huile. »
Valek
Le 22/02/2014 à 16h16
Si on veut être pragmatique fdp, tu arrêtes ton blog en essayant d'alimenter la peur chez les vieilles filles crédules et les suppos de satan. En lisant cet article je me suis choppé une conjonctive aigue. détruire des hectares de forêts pour en faire des champs de palmes mdr? et on oublie les lobbies américains exploitant les champs de tournesol, les constructions d'immeubles, faut bien détruire des forêts, va repartir dans ta caverne ou dans ta cabane dans le chêne où tu verras tes confrères de glands.

oh la la, tu es un héro. peut être qu'on aurait pu attraper des maladies cardio-vasculaires en buvant l'huile de palme. Grâce à toi je ne bois que de l'huile de tournesol, d'olive et de moteur!!

No rage de mon chapardage
Marc
Le 20/02/2014 à 16h03
En Afrique nous avons toujours mit de l'huile de palme pour sont goût dans certains plats depuis la nuit des temps et ils en meurent pas.

En plus en cherchant sur le net j'ai remarqué que cette polémique sur l'huile de palme n'a eu lieu qu'en France. Je trouve ça étrange.

Ensuite il y a certaines personnes qui m'ont dit que cette polémique a put être créée de toute pièce par des concurrents du marché des huiles alimentaires.



Tout ça pour vous dire que je me méfie sur l'objectivité de toutes ces études, témoignages, etc. à propos de cette huile.

<page précédente (plus récents)    page suivante (plus anciens) >

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page