Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

La maison bioclimatique

Une maison bioclimatique, qu'est ce que c'est ? Tout simplement une maison qui utilise au maximum les ressources de son environnement, pour diminuer, voire supprimer, sa consommation d'énergie, minimiser son impact sur l'environnement, et faire en sorte que ses habitants se sentent bien sans gaspiller !

Le principe est simple : on va se protéger au maximum du vent, utiliser le soleil au maximum en hiver, et au contraire s'en protéger en été. Le confort thermique est en effet au coeur du concept de maison bioclimatique.  Nos ancêtres savaient déjà qu'il fallait minimiser les ouvertures au nord, se protéger du vent (par des haies, des remblais, un appentis adossé à la maison côté au vent, ou tout simplement à cause de la forme de la maison),  bien isoler, et surtout  utiliser des matériaux qui ont une bonne inertie thermique. Mais les maisons bioclimatiques modernes vont bien au delà de ces recettes de grand papa : On peut maintenant concevoir des maisons passives, c'est à dire qui n'ont pas besoin de chauffage, et même des maisons à énergie positives, qui produisent plus d'énergie qu'elles en consomment !

La maison bioclimatique, c'est une conception globale intelligente, mais c'est aussi un tas d'astuces, qui, réunies ensemble,  garantissent un résultat optimal :

L'orientation de la maison

On ne le dira jamais assez, mais c'est un facteur capital. Où que vous soyez, c'est toujours la façade sud qui reçoit le maximum d'ensoleillement en hiver, mais en été ce sont les façades est et ouest (ainsi que la toiture) qui sont les plus exposées au soleil. Donc les murs côté sud seront épais, accumulant la chaleur le jour en hiver pour la restituer la nuit. Une bonne idée consiste aussi à prévoir une véranda ou une serre de ce côté, avec une circulation d'air qui, en hiver, passera par là avant de pénétrer dans la maison. Oui mais, me direz-vous, en été on a va avoir trop chaud ! Non, si vous prévoyez des auvents qui atténueront le soleil lorsqu'il est haut (attention, pas de stores intérieurs !), et surtout si vous plantez de la végétation et des arbres à feuille caduques au sud, à l'Est et à l'ouest : en été, ils protégeront vos murs du soleil trop intense, et en hiver, ils laisseront passer le soleil !

En poussant plus loin ce principe, on végétalisera les murs : feuilles caduques au sud (vigne vierge, glycine) et persistantes à l'est (lierre).

Côté nord, la toiture sera basse et les ouvertures réduites au minimum (et même supprimées).  D'ailleurs, l'idéal est de ne pas mettre de ce côté les pièces d'habitation, mais plutôt les dépendances (garage, buanderie...).

Autre chose : surtout pas de crépis ciment sur vos murs ! Les murs doivent isoler, certes, mais aussi respirer. Un enduit à la chaux est bien mieux.

Ah oui : Quand vous créez une terrasse devant la maison, attention : vous allez souffrir l'été ! En effet les dalles de pierre et de ciment réfléchissent la chaleur (vers la maison), et de plus elles restituent la nuit la chaleur qu'elles ont absorbé le jour. Le mieux pour les terrasses, c'est le bois et la végétation...

L'isolation

Les maisons bioclimatiques se caractérisent, toutes, par une isolation exceptionnelle.  Mais halte au  parpaing-isolant-placo ! Ce procédé qui est hélas le plus répandu en France, disons-le tout net, c'est de la merde.  La terre, la brique, le bois, c'est bien mieux ! D'ailleurs l'isolation par l'extérieur, qui est la norme en Allemagne et dans les pays nordiques, est bien meilleure que l'isolation par l'intérieur (absence de ponts thermiques, et surtout forte inertie des murs intérieurs, qui retiennent la chaleur en hiver et la fraîcheur en été). Le béton cellulaire est un bon isolant, mais il n'a aucune inertie thermique et il ne convient donc pas au murs intérieurs.
Les vitrages seront au moins doubles, mais le top du top c'est le triple vitrage à l'argon : un tel vitrage est plus isolant que le mur qui l'entoure !
Pour les toitures, le meilleur isolant, et de loin le plus écologique, c'est l'ouate de cellulose.

La ventilation

Dans les maisons bioclimatiques, la ventilation n'est pas seulement un facteur de bien-être  : c'est le coeur du système. Les systèmes à échangeur de chaleur double flux permettent, en hiver, de récupérer la chaleur produite à l'intérieur de la maison pour réchauffer l'air qui provient de l'extérieur.

Tant qu'à mettre une ventilation perfectionnée, autant l'optimiser. Le système du puits canadien (ou puits provençal) est la solution idéale. L'air neuf est aspiré par une cheminée située assez loin de la maison (10 m), il circule ensuite sous terre avant de rejoindre la VMC double flux.  Résultat, en été on a une arrivée d'air toujours frais : Pas besoin de clim ! (Une clim, rappelons-le, c'est anti écologique au possible). Et en hiver le puits canadien fournit de l'air tiède qui passera en plus par une serre (côté sud) avant d'entrer dans la maison. 

Le chauffage dans les maisons bioclimatiques

Si la maison est parfaitement isolée, et qu'elle dispose du système de ventilation décrit ci-dessus, elle peut se passer de chauffage : la chaleur fournie par les habitants, la cuisine, le sèche-linge... est suffisante. Mais bon, s'il faut chauffer un peu, le poêle à bois ou la cheminée à insert et récupérateur de chaleur sont les meilleurs modes de chauffage. 


L'eau

Avoir une maison bioclimatique et chauffer son eau avec un cumulus, c'est trop bête ! Le capteur solaire s'impose. Savez-vous que les capteurs solaires sont plus efficaces en hiver qu'en été ? Et en bonus, si vous avez un tel capteur, vous pouvez brancher vos lave-linge et lave-vaisselle sur l'eau chaude, vous économiserez des tonnes d'électricité ! (d'ailleurs, cette astuce est aussi valable si vous avez un chauffe-eau à gaz : ça coûte moins cher que l'électricité)

La récupération de l'eau de pluie est un "plus" auquel souscrivent bon nombre de maison bioclimatiques : en France, depuis qu'ils ont enfin abrogé (en 2008) cette loi débile qui interdisait l'eau de pluie même pour les WC ou le lave-linge, on a enfin le droit de s'en servir dans la maison ! Évidemment, il faut un double circuit d'eau : un d'eau de pluie pour les WC etc., et un d'eau municipale pour les robinets. L'idéal est d'installer un gestionnaire d'eau de pluie, qui tiendra compte de tous les paramètres. Attention, ne lésinez pas sur la taille de la cuve : 4 m3  mini dans le Nord de la France, 6m3 dans le sud. Elle devra être enterrée, of course, si vous ne voulez pas pomper... de la glace en hiver ! Une telle installation ne s'improvise pas.

L'électricité

Bon, on n'est pas obligé de vivre en autarcie dans une maison, même bioclimatique, mais ça fait plaisir ! Alors éolienne, capteur solaire photovoltaïque...  tout est bon pour dire au revoir à EDF ! Voir à ce sujet mon article : le solaire photovoltaïque est-il rentable en France ?

Construire une piscine naturelle
Construire une piscine naturelle
Mon Potager au Naturel
Mon Potager au Naturel
125 Stratégies Ecologistes = ECONOMIES
125 Stratégies Ecologistes = ECONOMIES
Initiation au Jardinage Bio
Initiation au Jardinage Bio


Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (124) :

Page : [8] 

Druaert
Le 02/04/2014 à 09h29
Quel site de merde! Je suis un prof de techno:)
du pont
Le 27/03/2014 à 09h47
c bien c maison
pinaudnico
Le 25/03/2014 à 11h41
Quoiqu'il en soit faire un site la dessus c'est toujours une bonne idée, et c'est pour ça que je vous ai mis à dispo mon blog sur notre expérience de conception. Nous sommes à trifouille les oies mais nous travaillons aussi à trifouille...

http://mamaisonsolaire.over-blog.com
pgm du 77
Le 20/03/2014 à 11h17
salut
oooo
Le 19/03/2014 à 19h27
merci pour toute les idée
totor 91 les pyramides
Le 26/02/2014 à 11h05
Bonjour,







Je suis ingénieur des Arts et métiers, spécialisé en construction et habitat durable. Je me balade depuis un moment sur votre site, et j'aurais juste une petite remarque : vous devriez vous documenter plus, et surtout mieux.







J'explique : loin de moi l'idée de critiquer ce blog, qui se veut être un modèle de bonne volonté, volonté de bien faire, et de faire savoir. Nous avons besoin de gens comme vous, de gens qui se soucient de ces thématiques. Ca fait plaisir de voir que l'on preche de moins en moins dans le désert ! Donc pour cet effort de vulgarisation qui a du vous prendre du temps, un grand merci !







Le hic c'est que vos remarques sont souvent simplistes, et réduisent la conception durable (je préfère ce mot a "bioclimatique", car trop galvaudé et vidé de son sens) à une sorte de marmite : on met de l'isolation, de grandes fenêtres au sud, un chauffe eau solaire et du gazon sur le toit et pouf ! Ca fait une maison bioclimatique !







Ce n'est pas aussi simple. Vos baies côté sud, si elles sont trop grandes, vous étoufferont l'été, et risquent même de vous faire consommer plus l'hiver (eh oui, une fenêtre est une surface déperditive, car moins isolée, et la simulation comme la pratique montrent qu à partir d'un certain point on perd plus que l'on ne gagne). Méfiance donc, a voir selon les cas. Ca peut etre vrai, ou faux.



Un triple vitrage coûte horriblement cher, et ne sert a rien dans le sud tant le gain est faible comparé au double. Il faut mettre ce dont on a besoin, pas plus.



De la même manière : le bois c'est "mieux" ? De quel point de vue ? S'il vient d’Ukraine ou de Russie votre douglas alors non, ce n'est pas mieux, vu l'impact carbone du transport. Préférez du bois "fsc" issu de forets bien gérées. Idem pour les matériaux bio-sourcés, de la paille en Charente je veux bien, dans les alpes en revanche c'est idiot ! Mieux vaut parfois, selon les cas, un béton fait localement, calcul carbone à l'appui.



Mais la palme c'est la ventilation mécanique double flux : non ! Si vous vous étiez renseigné un minimum avant d'écrire vous auriez su qu'une vmc double flux s'encrasse très vite, tombe relativement souvent en panne, fais du bruit, est encombrante, coute les yeux de la tete et consomme beaucoup d’électricité surtout, pour actionner ses deux gros ventilos. Dans le nord cela se justifie, mais dans les endroit plus chauds la conso électrique dépasse les maigres gains thermiques !



Et pour finir non, l'isolation par l'extérieur ce n'est pas "mieux". encore une fois ça dépend du projet : une maison individuelle de plain pied en combles perdus ne justifie aucunement cela. L'ITE évite les ponts thermiques de plancher intermédiaire (un étage ou plus), mais crée des ponts thermiques en pied de mur ou a la jointure avec le toit. Donc pour mon exemple ça ne sert a rien, c'es même contre productif. Il vaut mieux preferer une isolation intérieure avec rupteurs de ponts thermiques.







Tout cela se calcule cher ami, on ne lance pas ses idées au hasard ! Je pourrais vous citer des tonnes d'exemples ou les gens ont suivi a la lettre ces formules magiques, et ou finalement leur maison consomme deux fois plus et est invivable (exemple bien connu d'un sur-dimensionnement de l'isolation, qui entraîne un confort d'été atroce, alors on rajoute une clim, et le porte monnaie explose...).







Donc en conclusion : construire durable ne s'improvise pas. Je suis très heureux que ces thématiques arrivent sur nos écrans et dans nos vies. C'est un bon pas en avant. Mais pitié, ne vous limitez pas au niveau d'E=M6, allez plus avant, pour vous même, et pour vos lecteurs surtout. Sans quoi vous risqueriez de donner, bien malgré vous, des conseils désastreux a des gens désireux comme vous de bien faire...







Très amicalement, et avec tous mes encouragements,







Bastien







PS : de la doc, excellente a ce sujet -> traité d'architecture bioclimatique, liebard et de herde, une référence







PS 2 : j'ai oublié, comme vous, de parler du transport. eh oui, vous pouvez faire la maison la plus économe qui soit, si vous la faites a trifouilli les oies et que vous devez, comme votre conjoint, vous taper 70 bornes a deux voitures (cas déjà vu et revu), votre bilan carbone explose. On considère souvent que 40 à 60% des émissions carbone d'un bâtiment sont dues au transport de ses occupants. Mais la on rentre dans des thématiques d'eco quartier, de ville durable...
JulieLaPetiteOlive
Le 26/02/2014 à 11h03
j'adore les petits caca qui sort de la souris! :Dkjt-ycjf
lolita
Le 21/01/2014 à 17h31
CC moi aussi j'ai créé mon blog pour ma maison écologique à ossature en bois et isolation en bottes de paille voici mon site:



http://lesbarboteurs.blogspot.fr/
lulu
Le 14/01/2014 à 18h53
Bonjour tous d’abord MERCI car je suis au collège et j'ai un dossier a faire et votre site ma beaucoup aider je nommerai votre site sur mon dossier encor merci je vais avoir une super bonne note grâce à vous
gros chat
Le 13/01/2014 à 12h24
cotre site et très interesent ;MERCKI
lol
Le 12/01/2014 à 17h45
merci pour ton article ça m'a beaucoup aider pour le collège car nous faisons un exposé et la je pense que j'ai tout déchirer
chiquito
Le 15/12/2013 à 17h58
derien mesdame et monsieur
Techno9
Le 28/11/2013 à 14h39
Bonjour, j'adore votre site continuez comme cela! Bravo!

Ps:J'adore les étoiles qui scintillent lors du mouvement sur votre site.

Merci infiniment.
mat 91
Le 19/11/2013 à 14h52
L'architecture bioclimatique est une discipline de l'architecture.C'est l'art et le savoir-faire de prendre le meilleur des conditions d'un endroit et de son environnement pour une architecture naturellement la plus confortable pour ses utilisateurs.Dans une architecture bioclimatique, les conditions de l'endroit et de l'environnement ont une place essencielle dans l'étude du projet prévus. Une étude approfondie de l'endroit et de son environnement permet d'adapter l'architecture propres au lieu d'implantation, çela donne des avantages et des désavantages.Le projet bioclimatique a pour objectif principal d'obtenir du confort , tout le temps et d'agréables températures, luminosité, etc… De manière la plus naturelle possible.COPIER COLLER
Zizicoprer
Le 14/11/2013 à 21h33
J'ai envie de t'aspirer la teuch et de t'arracher tes poils pubien avec les dents de m'etoufer dans tes seins de te lécher les orteils et de te mettre mon gros doigt de pied de l'anus
<page précédente (plus récents)    page suivante (plus anciens) >

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page