Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Candice endormie, peinture de Serge Boisse

Bonjour, alors voici ma nouvelle peinture à l'huile (Mai 2013). J'en suis très fier ! Candice est une jolie fille blonde et elle m'a donné l'occasion de peindre un nouveau nu. Pour mon précédent, Le songe de Biblis, je m'étais essayé à une représentation classique, voire académique (si l'on excepte le fond). Cette fois-ci, j'avais envie de faire quelque chose de plus personnel. Alors, voila :
candice, peinture de serge boisse
Candice, huile sur toile, 80 x 80 cm, mai 2013 (cliquez sur l'image pour l'agrandir)

N'est-elle pas belle ainsi ? 

Comme d'habitude, voici un petit cours de peinture à l'huile gratuit pour vous expliquer comment j'ai créé ce tableau :

Je suis parti de cette photo, format carré : ben pourquoi pas ? Ceci dit, comme on le peut le voir, j'ai mis la barre très haut, car les difficultés ne manquent pas : La fille bien sûr, que j'ai l'intention de peindre d'une manière légèrement expressionniste, limite fauve, tout en restant impressionniste "sage" (mais pas trop) ; Bigre !
Le drap blanc constitue un autre challenge : comment restituer la sensation de tous ces plis sans les recopier scrupuleusement, ce qui me paraît un travail de romain ?  Idem d'ailleurs pour les coussins !
Les pommes, le raisin et les jarres sont une autre difficulté, une nature morte dans le tableau en quelque sorte.
Enfin, le fond : coffres, armoire et mur ne sont pas si faciles que ça à peindre. d'ailleurs le mur n'est pas vraiment un mur. Mais j'aime bien le côté caverne d'Ali Baba, et il y a un parfum d'orientalisme dans la pose de Candice que je vais chercher à préserver.
Grosse panique face à la toile blanche ! Fidèle à ma tradition, je ne fais pas de fond (ce qui est une erreur, je sais).  J'ai carroyé ma toile, parce que 80x80 cm ça paraît grand mais en fait c'est au millimètre que ça va se jouer. Donc il faut être très précis sur le positionnement. Visuellement ça parait bon mais je m'apercevrai plus tard de plusieurs erreurs, déjà à ce stade... Vous pouvez vous amuser à les chercher.
Pour le fond, du bleu et de l'ocre, dilués à la térébenthine, façon lavis. L'effet n'est pas mal du tout. Bon ! Ça part bien.
Et bien poursuivons la mise en place, avec de l'outremer, de l'ocre du jaune de cadmium et du blanc (de toutes mes peintures, c'est dans celle-ci que j'ai mis le plus de blanc, en essayant de la garder pur, ce qui n'est pas facile : mais, astuce, j'utilise une brosse pour chaque couleur).
Pour le coussin sur lequel Candice est allongée, je ne m'embarrasse pas à recopier servilement et j'invente. Je ne l'ai pas encore vu, mais il manque un coussin !
Début timide de tracé du drapé.  J'essaye de recopier les plus du drap de la photo. Pas facile. Pas facile du tout, même.
Allez, on fait les pommes et le vase de droite. Pas si compliqué, finalement. Pour le raisin, je verrai plus tard. D'abord continuer le drapé vers la droite, et le drap noir en dessous (que je ne fait pas noir : c'est de l'ocre, du violet et du bleu, plus ou moins mélangés ; pour l'instant il n'y a pas une once de noir).
Oops... je lui ai fait un pied énorme ! Une rectification s'impose. Et puis il est temps de donner un peu de couleur à la fille, à l'armoire,et au mur du fond aussi.
Pour le mur, du fond, je décide tout à trac que ce ne sera pas un mur mais un voilage. D'où ce bleu clair bizarre à coté de l'armoire, et que finalement je ne garderai pas parce que... il manque l'ombre ! J'en suis à trois jours de travail sur ce tableau.
Bon. Je laisse ça en plan et je part en vacances (à Amsterdam). C'est au retour, une semaine après, que je peux jeter enfin un coup d'oeil d'ensemble "neutre" : Et bien, ya du boulot ! Le cul de Candice commence à être joli, mais il y a quelque chose qui ne va pas, je sais pas encore quoi.  Son dos est trop arrondi. Son pied est toujours trop grand. et sa main ne va pas du tout. Et tout ça est trop clair de toute manière.
ET bien on y va... Mais je galère. Tentative ratée pour faire l'ombre de l'armoire en violet. C'est moche. Tentative ratée pour revoir les épaules. Déplacement vers la droite du creux de son genou gauche (plus tard je déplacerai aussi le droit). Déplacement de trois centimètre (et en fait ça n'est pas assez) vers la gauche de son petit abricot foufounesque (raté lui aussi)  et allongement de la raie des fesses, du coup légère modif de sa hanche gauche. Diminution de la taille du pied. Rectification du dos. Reprise de la main, que je refais entièrement en plus petite. Ouf ! Heureusement que c'est de l'huile! Avec de l'aquarelle c'était fichu.
Je pense (naïvement) que c'est maintenant OK pour le positionnement. Donc reste... l'essentiel ! Allez, aux grands mots les grands Rhums aident !  De la couleur, et de la lumière !
Et zou ! J'y vais carrément, à l'impro, avec du bleu, de l'ocre, du jaune et du rouge. C'est un peu hard, mais pas si mal,non ?.Non ? Non. Bon, d'accord, on va atténuer tout ça en lissant un peu,en passant doucement partout avec un pinceau neuf et... sans aucune couleur !
Voila, c'est mieux comme ça. Allez, on va mettre le décor en harmonie avec la fille.  Pour le mur, la jarre et les coussins, c'est pas trop dur (encore que les ombres, surtout sur le coussin,  m'ont donné du fil à retordre parce qu'il ne faut surtout pas passer du gris ou du noir par dessus : il faut en fait repasser partout avec des couleurs plus sombres). Mais pour le drap, c'est une autre histoire. J'opte pour des petits traits de couleur vive entre des étendues de blanc pur.  Vous avez vu comme en devine ses jambes sous le drap ? Joli, non ? Sauf que ce n'est pas la BONNE jambe : le pied qu'on voit est son pied droit et non gauche.... Je rectifierai ça plus tard.
Bon Mais c'est toujours trop clair (Ah, si j'avais fait un fond !) Allez du bleu dans le fond (et aussi de l'ocre, et même un poil de noir en bas), du rouge et du violet sur les meubles, du marron sur le dos de Candice (et aussi un peu bleu,de jaune et de vert issu de leur mélange).
Ouf ! Ça commence à être bien. je signe....
candice, peinture de serge boisse  ...Mais en fait le diable est dans les détails. Il y a mille choses à rectifier (dont l'ombre ténue de la jambe sous le drap, la taille des reflets sur le vase et sur la fesse, le creux de l'épaule, les cheveux...)
Et voila !

< Retour à la liste de mes tableaux
> cours de peinture à l'huile

Journal d'un terrien

Commentaires (0) :

Page :



Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page