Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

"Nawlins" (Une rue de New Orleans)

Huile sur toile, 70x90 cm, avril 2013. Peinture de Serge Boisse.
J'ai fait cet été un merveilleux voyage en Louisiane, et j'en ai rapporté une profusion d'images, dont beaucoup d'idées pour des futurs tableaux ! J'ai eu la chance d'être à New Orleans au moment du carnaval, et c'est quelque chose ! Je vous en ferai part un de ces quatre.  En attendant voici une toile que je viens de peindre et qui représente une rue de "Nawlins" (prononcer : "Nao-linnnsss") comme disent les gens là-bas. (cliquer sur l'image pour la voir en plus grand). Désolé, je ne sais plus le nom de la rue ! (En tout cas, ce n'est pas la rue Bourbon).
Nawlins (une rue de new Orleans) Peinture de serge Boisse

 Comme d'habitude, voici un petit cours de peinture à l'huile gratuit pour vous expliquer comment j'ai créé ce tableau :

Par où commencer une grande toile comme celle-ci ?  Normalement je devrais faire un fond. Mais, fidèle à mon habitude, j'y vais bille en tête et je commence par placer le décor : ici, ce sont les verticales qui structurent l'ensemble. Mine de rien, la perspective n'est pas si évidente que ça parce que les lignes du fuite sont très loin du tableau. J'ai triché un peu, je me suis servi d'une règle, mais juste pour positionner les choses ! Ensuite, la règle n'a plus quitté son armoire !
Question palette de couleurs, on ne peut pas faire plus simple : rouge vif, bleu outremer, jaune de cadmium, et blanc. Il faut faire très attention avec le blanc, car il a la réputation (méritée) de tuer les couleurs. Donc je ne l'utilise qu'en aplat, pur. Ah, si il y a une autre couleur :le violet-bleu de chez Lefranc, une très belle couleur avec laquelle je me sens en affinité.

Bon justement, en plus de positionner les maisons, je commence à leur mettre des couleurs. On commence à voir à quoi ça va ressembler au final, non ? J'ai eu un peu de mal avec les deux piquets au premier plan (à gauche en bas), et les têtes de cheval qui les surmontent , en fait celui de droite est trop haut, mais comme je suis paresseux je n'ai pas corrigé...
Donc toujours plus de couleurs, et on précise peu à peu les contours. Inutile de se presser, les contours finaux on pourra les faire à la fin. Je traite en fait le tableau comme une aquarelle, du clair vers le sombre. Puisque se sera une toile avec de violents contrastes, pourquoi pas ? Mais en fait je suis toujours trop timide sur la couleur et je vais passer pas mal de temps ensuite à ramer pour assombrir ce qui doit l'être, alors que si j'avais peint en sombre depuis le début... D'un autre coté c'est bien de procéder par couches successives, les couleurs sont toujours plus belles ainsi..
Comme vous le voyez, c'est une assez grande toile. En fait ça me prendra quand même trois semaines pour en venir à bout (en travaillant surtout le week-end il est vrai)..
jusqu'à présent je travaille à la térébenthine, mais maintenant il est temps de passer à l'huile !
Ah, là on commence à avoir des belle  couleurs ! Surtout pas unies cependant. Donc plein de petits coups de pinceaux, et, même si c'est long, une brosse assez fine (1 cm). Le haut est pas mal. Reste le bas, maintenant.
Avec un peu de couleurs plus sombres au fond,la perspective est beaucoup plus accentuée ! Attention, normalement ce sont les couleurs de premier plan qui doivent être les plus vives, et le fond doit être moins "saturé". Mais ici, l'arrière plan (à droite) et plus sombre, donc en fait automatiquement moins saturé, même si pour le moment je n'utilise volontairement pas de noir
Ah, incroyable, c'est à ce moment là seulement que je me rends compte que la maison rouge de gauche n'a pas une porte et quatre fenêtres, mais une porte et TROIS fenêtres. Tout à recommencer ! Heureusement que c'est de l'huile et pas de l'aquarelle !
Ah, là, c'est mieux !
Eh bien poursuivons sur cette belle lancée, un peu plus de couleur en bas, vives à gauche (je reprend le rouge brique et le bleu des fenêtre) et un peu de jaune et d'orange pour la rue. L'espace 'un instant, je pense que je ne suis pas loin de la fin... Un peu de recul...

C'est joli, mais ça manque un peu de "pèche". La lumière ne "vibre" pas. Caramba, pas question de laisser ça comme ça ! Seule solution : il faut   reprendre TOUT ! Et donc je repasse sur TOUT (saut le blanc). Quel travail !
Nawlins (une rue de new Orleans) Peinture de serge Boisse Mais ça en valait la peine, non ? Comparez l'image ci-contre avec celle de l'étape précédente : Franchement, rien à voir !

 

< Retour à la liste de mes tableaux
> cours de peinture à l'huile

Journal d'un terrien

Commentaires (1) :

Page : [1] 

admirateur
Le 28/12/2015 à 10h55
J'aime beaucoup


Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts fait par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page