Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Et si les pyramides avaient été construites

en pierre réaglomérée  ?


Telle est l'hypothèse pas si folle que ça proposée par Joseph Davidovits, un Français, docteur es sciences, chimiste et historien, spécialiste des "géopolymères" et de l'Égypte ancienne.  Selon lui, une grande partie (pas la totalité) des pierres ayant servi à construire les pyramides d'égypte auraient été moulées sur place à partir d'une "pâte géopolymérisante" à base de calcaire, sorte de ciment dont la prise se fait en une journée ou deux.  Cela expliquerait bien sûr l'absence de tout débris et de toute documentation écrite sur les "rampes" internes ou externes ou sur les chariots et autres traîneaux imaginés par les égyptologues classiques pour construire lesdites pyramides.,

Précisons tout de suite que la majorité des égyptologues "classiques" s'opposent, parfois violemment, à la thèse du Pr. Davidovits. Intrigué, j'ai donc cherché à en savoir plus. Or, plus je cherchais et plus cette hypothèse me paraissait tenir la route, et plus les objections des égyptologues classiques me paraissaient fausses et biaisées par leur indéfectible attachement à l'idée que "les pierres des pyramides proviennent des carrières de calcaires de la région, puis ont été laborieusement, convoyées sur les sites de construction par une armée d'ouvriers". Bien sûr ! Mais Davidovits ne dit pas le contraire !



Pour y voir plus clair, précisons les faits et les hypothèses :

Les hypothèses de Davidovits sont :
Le fait qu'un savoir-faire aussi important  ait pu être perdu ne devrait pas nous surprendre : par exemple les romains ont partiellement redécouvert (bien longtemps après que les égyptiens les aient perdues)   certaines techniques de géopolymérisation pour fabriquer leur fameux ciment. Puis à la chute de l'empire romain cet art s'est à nouveau perdu durant tout le moyen âge et ce n'est qu'au XVIIIe siècle que le secret du ciment fut redécouvert. D'ailleurs notre ciment "portland" moderne n'a rien à voir ni avec le ciment romain ni avec les colles géopolymères bien plus variés et sophistiquées utilisées par les anciens égyptiens.

Qu'est-ce que la géopolymérisation ?


Les géopolymères sont des matières minérales obtenues de façon synthétique ; c'est-à-dire par des procédés chimiques que, du reste, la nature réalise elle-même, mais sur des cycles très longs de plusieurs millions d'années. Le principe est, en gros, le suivant : on part d'une matière minérale, d'une roche érodée, délitée, naturellement désagrégée – par exemple le calcaire comme celui qui affleure un peu partout dans le Nord de la France – et on va lui redonner une structure compacte grâce à un liant, une colle géologique qui va agglomérer (ou ré-agglomérer) entre elles les particules minérales. Le résultat final est celui d'une roche qui semble parfaitement naturelle : dans notre cas, par exemple, un calcaire extrêmement solide comme peuvent l'être certains calcaires. Le géologue n'y verra que du feu. Seule une observation très fine du liant peut révéler la nature synthétique de la roche puisque nos particules sont incontestablement du calcaire, du granit ou ce que vous voulez.

En particulier, les matérieux géopolymères contiennent, comme les matériaux naturels, une proportion importante de coquillages fossiles. La différence est que ces fossiles sont disposés "dans tous les sens" alors que dans un matériau naturel il y un plan préférentiel dû à la lente sédimentation du matériau. Or, le fait incroyable est que dans la grande majorité des pierres des pyramides, les coquillages sont effectivement... dans tous les sens, comme si elles avaient été moulées !

Dans le cas de ces pierres égyptiennes, la composition est la suivante :
Le natron réagit avec la chaux en présence d'eau pour donner la soude caustique, le principal réactif de la fabrication "alchimique" des pierres. Je dis "alchimique" parce que le mot Khoum (prononcer : choum), le Dieu potier egyptien, le Dieu du moulage, est étymologiquement  à la racine des mots "chimie" et (après un détour par l'arabe) "Alchimie". et il est très probable que la très fameuse "pierre philosophale" des alchimistes n'est que... le secret de la pierre reconstituée.

Alors comment les égyptiens ont-ils fait pour construire les pyramides ?

La réponse... en BD

Des preuves !


Des preuves, il y en a des tas ! En voici, dans le désordre :

Les blocs pyramidaux sont tous moins dense en haut qu'en bas.  Ceci ne s'explique pas s'ils ont été taillés dans une carrière. Mais s'ils ont été coulés dans un moule, c'est parfaitement clair.

Les joints entre les blocs sont si parfaits qu'on ne peut y glisser la pointe d'un couteau. C'est logique si les blocs ont été coulés sur place : deux pierres déja en place constituaient deux des parois du moule, il n'y avait qu'a ajouter deux parois de bois (ou de tissu tendu, ce qui est possible : on a retouvé des tas de fibres d'usage inconnu dans les pyramides) pour constituer le moule. Et bien sur le nouveau bloc s'ajustait évidemment parfaitement avec les deux blocs déja en place.

Cohérence historique : Nous sommes à l'âge du bronze.  Il est difficile dimaginer pour l'homme moderne l'impact mystique qu'avait la poterie à cette époque. Créer des formes à partir d'une matière souple qui durcissait ensuite était considéré comme absolument magique et ne pouvait être que l'oeuvre d'un Dieu : et précisément Khoum, le dieu potier, est le Dieu le plus important dans toute l'égypte. Les égyptiens ont naturellement cherché à mélanger des matériaux semi-liquides ou pâteux et à "voir" ce qui en ressortait, si cela pouvait durcir naturellement ou à la chaleur. C'est ainsi, après sans doute des siècles d'expérimentations, qu'ils sont inventés leurs techniques de géopolymérisation. Ainsi l'ordre historique est : âge de pierre, poterie, âge du bronze, géopolymérisation, âge du fer, oubli des techniques de géopolymérisation Mais notons que la technique du moulage sur place s'est maintenue en Afrique (construction en pisé).

L'inventivité des hommes est sans limite, même dans l'antiquité. Par exemple les égyptiens savaient faire des émaux dès 3800 avant JC. Or pour faire de l'émail il faut fondre le cuivre à près de 1000°C. Certains objectent que de telles températures ne pouvaient pas avoir été atteintes dans l'antiquité. Mais en fait en mélangeant du minerai de cuivre (malachite) et de plomb (galène) qui sont très souvent mélangés naturellement, et en chauffant ce mélange avec un simple feu de bois à seulement 700° il se produit une réaction d'oxydation exothermique qui fournit les 1000° requis.

Le calcaire des carrières utilisées est trop tendre pour des pierres taillées ! Le matériau le plus important des pierres réaglomérées est le calcaire. Les analyses du géochimiste allemand D.D. Klemm démontrent que 97 à 100% des blocs proviennent de la couche de calcaire tendre et argileuse située dans l'Oued (wadi) en contrebas du plateau de Guizeh. Or, d'après l'égyptologue M.Lehner, les Égyptiens employèrent un calcaire tendre et friable, inutilisable comme pierre de taille. Les ouvriers n'ont pas mis en œuvre le calcaire dur et dense situé à proximité des pyramides, sauf à de rares exceptions pour les restaurations ultérieures. Le géologue L. Gauri démontre que ce calcaire est fragile, car il inclut des matériaux argileux (notamment une argile kaolinite) sensibles à l'eau expliquant l'extrême fragilité du corps du Sphinx, alors que sa tête, taillée dans la couche géologique dure et dense, a résisté à 4000 ans d'érosion.

Ce calcaire argileux tendre, trop fragile pour être une pierre de taille, est bien adapté à l'agglomération. De plus, il contient naturellement des ingrédients géopolymériques réactifs, comme l'argile kaolinitique, indispensable pour fabriquer la colle géologique (le ciment de liaison) et assurer la géosynthèse.

Il n'est pas nécessaire de broyer cette pierre, car elle se désagrège facilement avec l'eau du Nil pendant les inondations (l'Oued ou wadi est rempli d'eau à ce moment) pour former une boue calcaire. À cette boue, on ajoute des matériaux géologiques réactifs (la mafkat, un silicate hydraté de cuivre et d'alumine, surexploitée au temps de Khéops dans les mines du Sinaï), le sel natron égyptien (carbonate de soude, présent massivement dans le Wadi Natrum), et de la chaux provenant de cendres de plantes et de bois [5]. On transporte cette boue de calcaire dans des paniers, on la verse, puis la tasse dans des moules (faits en bois, pierre, brique crue), directement sur le chantier. La méthode est identique à celle du pisé, encore utilisé aujourd'hui.
Ce calcaire, ré-aggloméré par réaction géochimique, durcit naturellement pour fournir des blocs résistants. Les blocs sont ainsi constitués de 90 à 95% de calcaire naturel en agrégats avec les coquillages fossiles, et de 5 à 10% de colle géologique (ciment dit "géopolymérique") à base d'alumino-silicates.

Les énormes carrières de turquoise du Sinaï : la turquoise est associée à un autre minéral, la chrysocolle: cette dernière se déshydrate à la chaleur du désert et devient blanche. Les égyptiens l'appelaient Makfat. Ils en ont récolté des tonnes chaque année dans les mines du Sinaï. Le makfat est l'un des ingrédients de la pierre reconstituée, même s'il elle n'ont contient que 1% environ.

On peut très bien expliquer pourquoi le procédé s'est perdu après la construction des premières pyramides. L'épuisement des mines du Sinaï dès la IV° dynastie fut la cause principale du déclin du procédé. Une autre cause fut que la production de chaux CaO provenant de cendres engendra un désastre écologique. Contrairement à d'autres peuples de l'antiquité les égyptiens n'ont pas fabriqué la chaux nécessaire en calcinant le calcaire : il aurait fallu avoir du bois pour cela, et du bois ils n'en avaient pas beaucoup. Ils utilisaient pourtant la combustion du jujubier, acacia, caroubier, palmiers pour la cuisson du pain. Or les cendres de combustion contenaient une grande quantité de chaux "cendrée" CaO. Ces cendres étaient récoltée dans toute l'Égypte. Or les besoins de chaux pour la construction des pyramides étaient tels que l'exploitation outrancière des ressources agricoles à cette fin engendra une famine à la V° dynastie

Enfin, passage du culte de Khoum le dieu pétrisseur en Amon le dieu Tailleur de pierre : les prêtres d'Amon pensaient que lorsqu'on taillait la pierre des carrières on taillait directement le corps du Dieu. Après Khufu (Khnumou-Khéops) les pyramides sont de plus en plus petites, puis on n'en fait plus du tout. Au second empire toutes les pierres sont taillées. La technique du moulage s'est perdue.

Existence d'autres objets géopolymérisés : statues, vases pré dynastiques en gneiss anorthositique, schiste métamorphique, basalte, brèche : matières impossibles à tailler avec des outils en cuivre et qui demeurent une énigme.  30000 de ces vases furent trouvés dans une chambre souterraine de  la pyramide à degré de Saqqarah, ils datent de 3000 avant JC. Les énormes statues  des Colosses de Memnon sont en en quartzite (pierre très dure presque impossible à tailler). Citons encore les vases murrhins, pour lesquels les romains dépensèrent des fortunes en les achetant aux égyptiens.

La théorie explique la construction des pyramide et la taille énorme de certains blocs. Pas besoin de rampe pour les construire en moulant sur place !

La théorie explique  pourquoi les carrières de calcaire étaient en contrebas des pyramides alors qu'on avait du calcaire de meilleure qualité en amont, qui de plus aurait été plus facile à transporter. Mais justement pour faire de la pierre réaglomérée il fallait du calcaire de basse qualité, très tendre.

La théorie explique l'absence de vestige des traînaux en bois qu'il aurait fallu avec le système de la rampe.

La théorie explique l'humidité "étrange" des pyramides et le phénomène de conservation du grain. L'eau utilisée pour créer le matériau géopolymère est restée là, même des dizaines de siècles plus tard.

Enfin, les objections ne tiennent pas !


L'objection la plus fréquente des égyptologues lorsqu'on leur parle de "pierre réaglomérée" est que l'on trouve des coquillages dans le calcaire des pyramides, ce qui "prouve" leur origine naturelle : Mais en fait c'est tout à fait normal puisque la pierre reconstituée a été crée à partir de calcaire non pas broyé mais délité par l'eau. 

Autre objection : où seraient les moules ? En fait il il y en avait très peu. on se servait des blocs déjà en place pour mouler sur place un nouveau bloc et les moules étaient soit réutilisés, soit faits de mélange de tissus, roseaux, etc. fragiles et qui ont naturellement disparu au fil des siècles.

Pour plus d'infos :
http://pyramidales.blogspot.com/2009/03/la-nouvelle-histoire-des-pyramides-de.html



Serge Boisse  

Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (25) :

Page : [1] 

jmc
Le 14/09/2017 à 13h51
Les blocs des pyramides de Gizeh sont tous différents, il faut donc construire autant de coffrages qu’il y a de pierres.

Si les blocs étaient moulés, le mortier aurait du couler et combler les joints des pierres situés en dessous, ce n’est pas le cas. Aucune trace de coffrage n’a été trouvée, les faces des blocs ne sont pas lisses mais difformes ce qui est impossible avec un coffrage fait de planches de bois.

Sur la BD les pierres ont été tracées à la règle, in-situ les blocs de libage n’ont ni cette forme ni cet aspect, pour l’immense majorité elles ne sont que grossièrement équarries.

Une photo ici http://pierre.crozat.free.fr/kh-som-blc.jpg



@ Mr René-Louis: Il y a un hic dans la théorie de Mr Houdin ( les rampes internes). Une fois le pyramidion posé comment fait-on pour combler toutes les encoches à ciel ouvert, celles où il a installé les potences.



Personnellement j’ai émis cette hypothèse http://jmc30.skyrock.com/ je me suis appuyé sur les traces archéologiques visibles dans la grande pyramide.



Cordialement jmc

René-Louis
Le 14/08/2017 à 19h36
Rien n'est simple....<br />rnHier je regardais un documentaire qui présentait une théorie séduisante comme toute celles qui sont proposés.<br />rnUn architecte français ,à l'aide de computer explique que les égyptiens ont trasnportés les pierres par l'intérieur de la pyramide, un chemin de 7 % de pente, et à chaque angle , une ouverture avec un système de poulie et de treuil qui remettait la pierre dans l'autre sens pour poursuivre son chemin...<br />rnLe documentaire montrait sur une des pyramides, les angles à présent à jour plus ou moins détruits avec le temps.<br />rnAilleurs on voit selon comment le soleil est disposé, des lignes qui corroborent le faite d'avoir un ( chemin ) intérieur a 7 % de pente, car les pierres ont une autres couleurs.<br />rnSur un autre documentaire , j'ai pu observé effectivement que des pierres étaient < dissoutes> par l'empreinte du temps et qu'elle n'avaient pas put être des pierres taillés.<br />rnUn pyramide faite de diffèrentes méthodes ?<br />rnUne partie moulée, une partie en pierre de Taille...une partie amené par....hmm...des <Géants> des < E.T> par...Telepathie...<br />rnBref...J'ai même vu un documentaire très intéressant d'un scientifique espagnol qui proposait la théorie suivante avec des preuves tout autant plausible :<br />rnOn aurait noyé la région comme un aquarium...pour transporter les pierres...<br />rnMa grande question, et je rejoins steph3400 ( même si je trouve les autres théories fiable) , c'est de savoir que la résistance à la pression est gigantesque...et couler des blocs de 30 tonnes...sans qu'il y ait des cassures dut a la thermotruc...<br />rnPar contre ce qui est interessant de savoir c'est que plusieurs endroits dans le monde contiennent des pyramides...même technologie ?<br />rn<br />rn
Jopole
Le 31/05/2017 à 16h31
C'est tout à fait ça ! Enfin des vraies informations historiques !



Les pierres ne sont pas du tout taillées mais moulées sur place. Il,est tout à fait impossible de les avoir tailler avec la précision des assemblages des blocs de pierres bien trop lourds pour être déplacées. On ne peut même passer y passer une feuille de papier cigarette tellement les blocs sont rapprochés et souvent avec des angles très complexes.

De nombreux hiéroglyphes ont été aussi moulés comme cela et le processus de fabrication est expliqué par des hiéroglyphes dans la fresque de la tombe de Rheykmire.

LEs égyptiens se servaient d'une machine en bois appelé "banche" qui était un moule qu'ils déplaçaient comme ils le voulaient.

Des vases et ustensiles on étés aussi moulés de cette manière et non par une taille qui serait impossible et les traces de burons se seraient forcément.

L'histoire confirme également cette découverte par le récit de Hérodote qui décrit aussi comment les égyptiens construisait ces monuments aussi grands.



Des prélèvements de roches confirme le mélange de plusieurs roches ensemble et non une seule pierre de la même matière.



Il y'a encore de nombreuses preuves solides attestant cette pratique très ancienne mais les scientifiques les rejettent car cela voudrait dire que les hommes étaient plus intelligent avant ce qui démonte leur orgueil et le mythe de la théorie de l'évolution.

Tout est scientifiquement prouvé et attesté.



Plus d'infos dans cette vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=Ovjc70T4FDk&feature=youtu.be

ybou
Le 07/10/2016 à 18h08
Bonjour.

Ce qui dérange le plus à notre époque, au sujet des pyramides c'est que avec tous les moyens mécaniques, informatiques et autres dont nous disposons nous ne sommes pas en mesure( financière déjà ) ni technologique de construire une pyramide, alors que EUX l'ont fait avec presque rien, (pas de visée laser pour aligner les blocs, pas de toupies à béton; pas de grues, etc...et LÀ notre égo de civilisation "avancée" en prend un sérieux coup dans le bide. Nous serions donc moins capables que des Égyptiens d'il y a 3000 ans ( frustrant? n'est-il pas?

Jybou
Eddy
Le 11/08/2016 à 18h31
Les secrets ce ces conceptions pyramidales et architecturale à travers le monde laisse énormément de question en suspens. Et de nombreux secret restent à être révélés.

Cependant pourquoi n'y a-t-il pas plus de communications autour de certaines découvertes scientifique autours de ces constructions ? Cette question sous entendrait que certaines informations sont gardé sécrètes aux yeux du monde mais dans quel but ?

Pourquoi ignorer ou si peu prendre en compte le fait que ces civilisations disparues avaient de réelles connaissances astrologiques ? Et d'où provenait ce savoir. Ces questions restent sans réponse à l'heure actuelle et pourtant ce sont les questions les plus passionnantes concernant ces civilisations capables de réaliser de telles constructions plusieurs millier d'années avant notre technologie avancée. Et pourtant malgré notre technologie avancée nous sommes incapables de répondre à ces simples questions.

Eddy
Le 11/08/2016 à 14h36
Bravo pour cet article très intéressant,

Je m'étais aussi poser les mêmes questions sur la possibilité du moulage qui semble plus probable que de tailler les pierres (grande théorie des égyptologues). En effet des photos troublantes montrent à certain endroit architecturaux des pyramides une symétrie parfaite au niveau des blocs et des formes asymétriques des assemblages de bloc. Seuls l’explication des moules permettrait d'expliquer cette étrange ressemblance entre les blocs. Cependant comment ces blocs étaient-il moulés cette question découle évidement de cette constatation. L’explication des moules en roseau semble peu probable car comme c'est décrit dans cet article, des choses restait emprisonné dans les blocs pourquoi ces moule de roseaux ne seraient-ils pas eux aussi pris dans les blocs. Dans ce cas, les moules ne seraient pas réutilisables. Et par conséquent réaliser le même moule au millimètre près pour la réalisation du bloc homologue.

jerome fretman
Le 11/03/2016 à 14h18
Tout a fait d'accord avec cette théorie.

J'avais moi même eu cette idée en regardant une couverture d'une revue de... mots fléchés !

Je m'explique : sur la couverture une photo d'un hiéroglyphe en creux comme un moulage de sable quand les enfants font des "patés" sur la plage ! J'ai compris que le blocs étaient coulés dans des moules avec les hiéroglyphes déjà en place comme Gutemberg posait ses lettres en plomb sur sa presse.

Bravo pour l'aricle, super intéressant.
jerome fretman
Le 10/03/2016 à 11h35
Tout a fait d'accord avec cette théorie.

J'avais moi même eu cette idée en regardant une couverture d'une revue de... mots fléchés !

Je m'explique : sur la couverture une photo d'un hiéroglyphe en creux comme un moulage de sable quand les enfants font des "patés" sur la plage ! J'ai compris que le blocs étaient coulés dans des moules avec les hiéroglyphes déjà en place comme Gutemberg posait ses lettres en plomb sur sa presse.

Bravo pour l'aricle, super intéressant.
lionel
Le 22/02/2016 à 00h13


Bonjour.

Pour ceux qui doutent encore du "moulage" des pierres de la Grande Pyramide et autres monuments, allez fouiner sur le Net, vous y découvrirez des photos et vidéos interpellantes par exemple des vue microscopiques de poils et de fibres non fossilisés à l'intérieur des pierres ce qui est "naturellement" impossible. Une pierre exposée au musée du Caire (si je me souviens bien) retient prisonnière une feuille de palmier non minéralisée. Dans une vidéo russe, un archéologue montre une pierre dans un mur semblable à toutes les autres (40cm x 50cm x 80cm environ) sauf que celle-ci est "dure" sur ses faces mais friable comme du sable compacté à l'intérieur. La Nature ne fabrique déjà pas de briques mais là, dur à l'extérieur et friable à l'intérieur !!!

D'autres photos ou vidéos montrent des pierres de la Pyramide au dessus de 50...70m du sol, là où le vent est moins chargé en sable abrasif, on peut y voir des empreintes surprenantes de nattes, quel ouvrier se serait amusé à sculpter ces pierres ?

Il faut se faire une raison, les techniques se trouvent et se perdent puis se retrouvent, qui d'entre nous sait tailler une pointe de flèche en silex ? Qui d'entre nous sait allumer un feu sans briquet ni allumettes ?

De toutes façons, le travail de Mr Davidovits est maintenant reconnu par la majorité des archéologues, seuls quelques vieux barbons qui tiennent plus à leur position qu'à la vérité crient encore au scandale (ce sont les mêmes qui continuent d'affirmer que la Pyramide est un tombeau).



Petite réponse / question à DIVRAI Le 23/01/2014 à 09h14

Si des géants ont construit la Pyramide, comment ont-ils fait pour la chambre du Roi ? ---> la porte ne fait même pas 1m de haut.
hsantch
Le 16/07/2014 à 18h36
salut a tous,

Avec cette théorie, je me demande quand même pourquoi ces égyptiens se serai ennuyer à faire des aglomérats de calcaire pour ensuite les reconstituer au lieu de les emmener d'un seul bloc. C'est bien plus facile de transporter un bloc que des centaines de milliers de petits....En plus du temps perdu a attendre que ca sèche pour placer le suivant...La meilleur objection est la logique
raoul1261
Le 08/02/2014 à 00h47
steph3400 bien sur mélanger un bloc de 30 tonnes et difficile mais même a notre poque on ne fait pas de dalle en une seul coulée,ils auraient pus mélanger leur ciment a la base des pyramides et le monté sur place comme on le fait maintenant. <br />rn<br />rncela explique bien le temps de construction de 20 ans pour gizeh.
DIVRAI
Le 23/01/2014 à 09h14
Les pyramides, quelles belles œuvres, il faut vraiment se rendre à l'évidence, JAMAIS NOUS N'AURONS LA RÉPONSE A LEUR FABRICATION.Vous pouvez imaginer toutes les hypothèses que vous voudrez, rien ne viendra les confirmer. On peut tout juste décrypter les hiéroglyphes et le reste restera un mystère.

Vous vous rendez compte que depuis des siècles, nous n'avons jamais eu de réponse, et j'ai bien peur que cela ne continu ainsi. Pour ma part j'ai aussi une hypothèse qui serait aussi valable qu'une autre.

Pourquoi ne prendrions nous pas en compte, qu'un peuple de géant aurait pu vivre et construire ces édifices. J'ai bien entendu parler des Titans au cinéma, pourquoi croire absolument que se soit des êtres de notre taille?.

C'est plus logique, que les extraterrestres.



Lheureux
Le 11/11/2013 à 22h24
Présentation vidéo de mon dernier livre sur le sujet : http://www.youtube.com/watch?v=TRSnRywtQrc&feature=youtu.be
loy sup
Le 18/09/2013 à 09h33
POUR steph3400

Le béton est le matériau de construction par exellence qui résiste à la compression. On peut donc disposer plus que plusieurs blocs de 30 tonnes les uns sur les autres comme le prouve les pyramides ou la tour Montparnasse.

Les armatures en acier (pour le béton armé) ne sont la que pour les efforts pour l'étirement. C'est donc très important pour une dalle de nos constructions modernes et pour l'empire state bulding, mais complètement inutile pour les construction pyramidale comme les pyramides d'egypte. Effectivement, si elle avait la forme d'un prime cubique, il aurait fallu les aciers.

Et pour ce qui est question de couler en plusieurs fois 30 tonnes, c'est obligatoire,vous n'avez qu'a demander à n'importe qu'elle artisan ou ingénieur en maçonnerie. Donc de nos jours aussi, ça ne se fait pas de couler 30 ou dix tonnes de béton en une seule fois. c'est possible si ces trente tonnes sont réparties sur une grande surface (dalle) mais à partir d'une certaine épaisseur, il faut couler une couche, laisser une peu sécher (pas complètement) et recouler (regardez la vidéo sur la construction du barrage Hoover dans le Colorado (c'est plus qu'un bloc de 30 tonnes)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Barrage_Hoover#B.C3.A9ton

Donc la théorie de Davidovits, c'est du béton (très réaliste) comparée à toute autre spéculation intellectuelle égyptologiste
Lheureux
Le 03/08/2013 à 15h01
Après plus de cinq années passées à étudier cette pyramide , voici le résultat de notre enquête.

http://www.lulu.com/shop/philippe-lheureux/grande-pyramide-degypte-les-sept-v%C3%A9rit%C3%A9s-qui-d%C3%A9rangent/paperback/product-21124540.html;jsessionid=1B4E96FDCC37F8B3BFF86A0486C39BC6?mid=social_facebook_pubsharefb



Vous pouvez lire les 60 premières pages en cliquant sur Aperçu sous l'image de couverture. Attendre un petit moment que l'image de couverture s'affiche.



Maintenant on sait que la chambre dite "du roi" n'a jamais été destinée à servir de tombeau et on sait ou se trouve la salle secrète.



Bonne lecture

Phil

page suivante (plus anciens) >

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page