Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Corruption et dilemme du prisonnier

Si, objectivement, aucune entreprise n'a intérêt à payer des pots-de-vins puisque cela représente un coût supplémentaire pour elle, en réalité elle peut craindre qu'en restant intègre, une autre entreprise aie moins de scrupules et lui souffle le marché. Il existe des lois contre la corruption. Les états-unis interdisent à leurs entreprises la corruption d'agents publics étrangers. Ils sont les seuls à le faire ! Une convention de l'OCDE interdit également la corruption. Mais il faut être réaliste !

Prenons un exemple : une entreprise américaine se trouve en compétition avec une entreprise française sur un marché tiers. On suppose qu'elles ont toutes deux la même efficacité. Supposons qu'au prix mondial fixe le marché représente un profit global de 30 millions d'euros. On peut analyser cette situation au moyen du tableau suivant, inspiré par le jeu mathématique connu sous le nom de dilemme du prisonnier :

 
entreprise      Américaine
Française
honnête    
corruptrice
honnête
(15 ; 15)
(0 ; 20)
corruptrice
(20 ; 0)
(5 ; 5)

Les gains de chaque firme sont indiqué entre parenthèses selon leur choix, mais aussi selon le choix de l'autre. Globalement, les deux entreprises on intérêt à être honnètes : elles gagnent toutes les deux 15 millions. Mais si l'une est honnête, et si l'autre le sait, elle a intérêt à verser un pot de vin de 10 ; elle gagne alors 20 millions et l'entreprise honnête, évincée, gagne zéro. Par contre si les deux entreprises sont corruptrices elles ne gagnent que 5 chacune et c'est le fonctionnaire corrompu qui est le grand gagnant : il empoche 20 millions...

Si la corruption est punissable, l'entreprise honnête peut dénoncer l'autre qui sera sanctionnée. Pour que la sanction soit efficace il faut qu'elle soit d'au moins 5 millions (20-15) dans notre exemple. L'entreprise corruptrice sera alors dissuadée efficacement. On voit que pour mettre un terme à la corruption il faut punir non seulement les fonctionnaires corrompus mais aussi les entreprises qui on versé des pots de vins, et il faut les punir plus que le profit supplémentaire qu'elle pourraient escompter de la corruption. Bien plus, en fait car en réalité une entreprise corruptrice peut ne pas être dénoncée ou découverte, si elle a en réalité une probabilité p d'être sanctionnée disons 1/3, la sanction devrait être au moins le triple du gain de la corruption, sinon sur un grand nombre de marchés l'entreprise resterait gagnante. Or les peines pour corruption sont loin d'atteindre ce montant....


Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (0) :

Page :



Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts fait par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page