Vous aimez ce site ? Tippez-moi !            

 

Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

L'envol - Peinture de Serge Boisse

Un avion biplan décolle au petit matin...Qui sait, c'est peut-être celui de Saint-Exupery ?
L'envol, peinture de Serge Boisse

 L'envol, huile sur toile (Mars 2019), 90x30 cm. Cliquez sur l'image pour la voir en Grand.

Il semble que l'aéronautique m'inspire; ces temps-ci... C'est peut-être mon métier qui veut ça. Après Pilatus rouge, ma dernière toile, j'avais envie à nouveau de peindre un avion. L'occasion m'en fut donnée à Hong-Kong, où j'ai donné un cours sur la gestion du trafic aérien à l'université des sciences et technologies.,Il y avait une expo du peintre cantonais Cheng Keng dans la bibliothèque de cette fac, intitulée "My heart is flying". L'un des tableaux représentait un biplan volant à basse altitude au petit matin. J'ai eu envie de m'en inspirer.

La principale difficulté, dans cette toile que j'ai mis une semaine à peindre, c'est de rendre la lumière incroyable de l'arrière-plan.  Pour ça, pas de mystère, il faut y aller par couches successives. Pour la la première fois, j'avais apprêté la toile au gesso avant de peindre. Ca ne fait presque aucune différence, mais la toile est quand même plus lisse. 

Ma palette est très simple : du bleu outremer, du jaune de cadmium, du rouge carmin, un poil de terre de sienne, et c'est tout !

Mon premier jet (à la peinture directe, sans thérébentine ni huile), obtenu en 3h, fut assez décevant :

J'ai alors compris que pour peindre cette lumière exceptionnelle que je voulais rendre, il allait falloir que je passe plusieurs couches successives, en glacis, en laissant sécher 24h entre chaque couche, et en allant du clair vers  le sombre, et en ajoutant de plus en plus d'huile pour diluer. Je ne vous raconte pas le nombre de coups de pinceaux !

Finalement, j'ai obtenu ceci !

C'est mieux ! Enfin on voit trop les coups de pinceau, or il n'y a rien de de plus immatériel que la lumière, même interagissant faiblement avec la brume... En revanche, un bête dégradé linéaire serait complètement plat... Donc il faut trouver le juste équilibre, arriver à suggérer les volutes de la brume, la diffraction de la lumière, les caustiques même, tout en effaçant les coups de pinceau, pour que la matière s'efface devant la lumière, un exercice terriblement difficile, même si ça n'en a pas l'air ! Je crois que dans cette toile, aucun pixel n'a exactement la même couleur qu'un autre !
Pour l'avion, ce fut finalement assez simple, avec un pinceau très fin. Oui mais... l'avion ne se voit pas assez, et le fond n'est pas assez rouge à mon goût. Donc... On recommence à repasser du rouge (et un peu de jaune) presque partout !

Ah ! Là c'est bien. Reste à ajouter une barrière au premier plan, pour donner de la profondeur, et à signer (en bas à gauche). Joli, non ?

L'envol, peinture de Serge Boisse
< Retour à la liste de mes tableaux
> cours de peinture à l'huile
Tous mes livres : Cliquez sur le titre qui vous intéresse
livre: L'esprit et la Machine livre: Soul Shifter livre: Alice et la boîte de Pandore livre: Une chaîne au cou livre: Il suffira d'un battement d'elle livre: Vendre son livre sur Internet

Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

NOUVEAU ! Vous aimez ce site ? Aidez-moi !
Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (0) :

Page :



Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page