Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

HAL 2101 : L'odyssée de l'espèce

Voici un exercice de style très personnel : définir à quoi va ressembler le monde dans 100 ans et ce qui va se passer d'ici là !
Planifier, c'est remplacer l'incertain par l'erreur : donc ami lecteur, a toi d'être critique ! Ceci dit, voici comment je vois les choses:

Prologue

Cent ans, c'est énorme. Il y a cent ans, nous étions dans un monde rural et industriel, encore marqué par la colonisation. Pas d'ordinateurs of course, de téléphones fixes, encore moins portables, pas de télévision, même pas de radio ! Mais pas non plus de tracteurs agricoles, d'automobiles, de machines-outils, d'avions, de vaccins, de système de santé ! Bref, tout ce qui fait notre monde post industriel.

Mais il y a cent ans, beaucoup de choses étaient déjà "en germe". La théorie de la relativité date de 1905 ! Les premiers tubes à vide, qui allaient conduire à la révolution électronique, existaient déjà. Les premiers véhicules roulaient, les premiers avions n'allaient pas tarder. La théorie marxiste, les premières théories économiques, la théorie de l'évolution, celle de la dérive des continents, les théories psychanalytiques, la théorie des ensembles et celle de la mesure en mathématiques commençaient à voir le jour. Enfin Jules Vernes avait déjà presque tout imaginé...

Il est évident que le XXIème siècle aura lui aussi des "sauts" du genre de ceux que nous avons connus au XXème, des intentions verront le jour que nous n'imaginons pas encore. Il est évident aussi que la majorité des transitions que connaîtra ce siècle sont déjà en germe. Alvin Toffler a décrit le modèle économique post industriel, la "troisième vague", ou troisième révolution majeure après celle de l'agriculture et celle de l'industrie. Arthur C Clarke a prophétisé la conquête de l'espace entre autres.

Enfin le XXème siècle a connu des convulsions gigantesques. Deux guerres mondiales et d'innombrables guerres locales : pas une année de paix totale en 100 ans. Une explosion démographique sans précédent a fait passer la population de un a six milliards d'habitants. Deux milliards d'êtres humains vivent aujourd'hui sous une dictature. A peu près autant ne mangent pas à leur faim. Dans les dernières années, une explosion du nombre de pays capable de fabriquer la bombe atomique, jointe à l'invention du terrorisme d'état, ne présage rien de bon, même si elle semble contrebalancée partiellement par une prise de conscience "anti mondialisation" des masses et une montée en puissance des ONG. Il est probable que le XXIème connaîtra lui aussi des convulsions de ce genre. Alors, troisième guerre mondiale ou pas ? Réponse dans la suite...

Alors allons-y :


Politique internationale

Il me semble réaliste de prophétiser que les innombrables conflits locaux que connaît le monde vont perdurer pendant au moins la première moitié de ce siècle. Les tendances fortes sur le plan des relations internationales sont : Donc il y aura encore des conflits. L'équilibre de la terreur entre les super blocs sera maintenu grâce à la bombe CT (voir plus loin), mais la bombe A se banalisera ; il est à craindre hélas que le terrorisme nucléaire fasse parler de lui entre 2010 et 2030, avec peut-être hélas des destructions massives. Israël sera contrainte de pactiser avec le bloc arabo-moyen oriental : c'est la seule solution à long terme. J'ai peur que cela ne soit possible qu'au prix de terribles sacrifices de part et d'autre. Heureusement il est probable que les dictatures en Corée du Nord, Libye, Pakistan, Afghanistan s'effondreront avec la mort de leurs chefs spirituels. Mais d'autres dictatures pourraient voir le jour, y compris dans des pays d'europe, qui ne sont pas forcément à l'abri d'un coup d'état du fait de leurs structures trop centralisées (France, Angleterre) ? ces épisodes pourraient durer quelques décennies vers 2050.

Les conflits de ce siècle seront marqués par la technologie et les armes chimiques. Il y aura peu de combattants, mais des combattants super équipés, capables de faire autant de dégâts qu'une division du XXième siècle. Les armes laser bien sûr, mais surtout chimiques, les munitions supra intelligentes, feront qu'un ennemi repéré sera un ennemi mort : d'où l'importance du camouflage et des contre-mesures électroniques. La seule contre-mesure électronique totale étant l'arme EMP (explosion nucléaire en très haute altitude calculée pour provoquer une impulsion électromagnétique maximale susceptible de détruire tous les équipements électroniques), il est à craindre que cela devienne l'arme "défensive" de référence dès 2025. Les dégâts de telles guerres sur les populations civiles seront limités dans l'immédiat, mais il y aura des effets à long terme (radioactivité, destruction de la couche d'ozone par des explosions, accroissement du taux de poussière de l'atmosphère conduisant a des variations climatiques très importantes et destructives... Pas très reluisant, tout ça. Mais enfin, on aura évité le pire, la troisième guerre mondiale.
 


Économie

La population croîtra jusque 10 milliards, puis se stabilisera vers 2060 malgré l'opposition du bloc arabe qui maintiendra sa politique nataliste jusque 2070. Le niveau de vie global augmentera, mais hélas également aussi les inégalités. Pendant toute la première moitié du siècle L'Afrique deviendra un cas à part, incapable de se sortir seule du marasme. Malgré la bonne volonté des autres blocs (Europe en particulier), la crainte d'un retour au colonialisme freinera encore le développement. La solution, évidente, est celle de l'éducation. Mais celle-ci devant être faite par les africains eux mêmes, la machine aura du mal à s'amorcer. En 2050 Le grand économiste africain m'gomo inventera un nouveau modèle économique tout à fait étonnant et original , et 100% "africain", fondé sur des prêts à taux négatif ! Et en 2070 l'Afrique décollera et stupéfiera le monde ... Mais pas avant.

Dans les autres régions, il y aura des "booms" et des crises. L'une des crise majeures sera la crise de l'énergie. Je ne la prévoit pas avant 2040, mais c'est pas si loin. Le prix du pétrole montera à nouveau en flèche (jusque 300$ le baril) et les autres énergies (nucléaire, fusion) ne seront pas prêtes ou pas suffisantes. N'en déplaise aux écologistes, les énergies renouvelables (éolienne notamment), même si leur capacité subira un accroissement spectaculaire, ne seront pas suffisantes. Quand à la fusion nucléaire "propre" utilisant le Deutérium contenu dans l'eau de mer, je n'y crois tout simplement pas. Une centrale à fusion tritium-tritium est aussi radioactive qu'une centrale nucléaire classique... Une centrale solaire en orbite sera lancée vers 2050, mais ce sera tout à fait dérisoire face aux besoins. Dans les années 2040-2050 il y aura un étonnant retour au charbon pour la production d'énergie électrique, ce qui n'arrangera pas le problème de l'effet de serre. La pénurie d'énergie vers 2050 sera telle que le modèle économique fondé sur la croissance devra être reconsidéré. Mais vers 2060 l'invention des capteurs d'énergie cosmique fera abandonner toutes ces belles idées et provoquera un boom sans précédent.

Une autre crise majeure, à partir de 2030, mais qui durera au moins quarante ans, est celle de l'eau. Elle sera consécutive à l'accroissement des besoins de la population. Évidemment c'est en Afrique et au moyen orient que la crise sera la plus sensible, mais aussi en Europe (suite à la pollution des nappes phréatiques), et dans l'Ouest et le Sud des États Unis. La crise débouchera sur des conflits pour l'appropriation des fleuves et lacs. L'eau et les aqueducs qui la transporteront entre les pays voire entre les continents deviendront l'objet de pressions, voire de chantages entre nations. Les choses ne s'arrangeront que vers 2070 avec la construction massive d'usines désalinisation de l'eau de mer alimentées par l'énergie cosmique. Renflouée alors, la mer d'Aral reviendra à son niveau du XIXième siècle, mais l'eau sera hélas polluée jusque 2099...

Enfin comment ne pas parler de la surpopulation qui perdurera vraisemblablement pendant des décennies en Inde, Pakistan, Nigeria, Indonésie, et qui touchera aussi l'Égypte et le Mexique. Il y aura sans doute encore des famines jusque 2060... Et de plus en plus tragiques (mais heureusement aussi de plus en plus rares).


Vie pratique, gadgets et société globale

Domaine où il est encore plus difficile de prédire ! On ne peux qu'analyser les tendances et prophétiser d'improbables découvertes en puisant dans le fonds des auteurs de SF.

Tendance forte : le développement des communications et l'intégration communication/traitement de l'information. Il est logique de prévoir qu'en 2050 tout le monde aura au poignet, ou cousu dans ses habits, voire dans ses paupières, ou encore intégré dans la boîte crânienne et connecté directement aux nerf optiques, un outil de communication, à la fois télévision, vidéo phone, ordinateur, générateur de réalité virtuelle ou de réalité "augmentée". Ce dernier terme signifie que nous verrons les images virtuelles en superposition de la vraie réalité, et suivant tous nos mouvements. Cela deviendra tellement banal qu'il deviendra intolérable de se trouver dans un endroit du monde non encore connecté au réseau. La saturation des fréquences radio qui en résultera sera résolue grâce à la compression : la norme MPEG-25 (en 2025 justement) permettra le codage en quelques millions d'octets à peine de scène complètes incluant des personnages réels ou virtuel décrits sous tous les angles et dont les réactions mêmes seront programmées : les spectateurs seront des acteurs et ils évolueront au milieu des scènes virtuelles qui leur seront transmises en 3D, voire 4D. Surchargés d'informations, les humains apprendront à trier, filtrer, et, comme les portables aujourd'hui, les outils de demain seront également des outils de "non communication" : Vous appellerez un ami, vous le verrez en vidéo 3D dans vos lunettes, vous lui parlerez et il vous répondra, mais vous ne saurez pas si vous affaire à une personne en chair et en os ou simplement un un "clone" virtuel, un avatar qu'il aura programmé pour vous répondre...

Les ordinateurs comprendront votre voix, votre écriture, reconnaîtront les visages et s'adapteront à leurs interlocuteurs, feront énormément de choses à votre place. Les constructeurs et les publicitaires parleront d'agents intelligents, mais il ne s'agira pas de véritable intelligence artificielle. Les scientifiques découvriront vers 2030 qu'il leur faudra encore un siècle ou deux de recherche pour comprendre comment nous pensons et nous ressentons. Mais ils sauront programmer des machines pour qu'elles simulent le fait de comprendre et de ressentir, et nous ne verront pas vraiment la différence.

Faut-il craindre une banalisation des modes de pensées engendrées par ces communications globales qui aboliront les distances ? Je pense que non, au contraire. Il y aura de véritables artistes qui créeront des univers virtuels entiers et très différents les uns des autres, ou nous aimerons voyager, seuls ou en groupe, et rencontrer d'autres personnes réelles ou virtuelles (des avatars) qui partageront les mêmes goûts. L'art du XXIème siècle ne ressemblera à rien d'existant actuellement, mais il sera tout aussi beau. La création artistique deviendra dailleurs l'un de nos passe-temps favoris, l'autre étant bien sur de séduire l'autre sexe, la nature humaine étant ce qu'elle est, on ne se refera pas. Sur ce sujet "hot", la technique répondra bien sûr présente et il y aura vers 2040 une mode des implants sexuels, minuscules puces intégrées à notre système nerveux et qui nous permettront d'éprouver des orgasmes sur commande. Je pense que cela ne sera qu'une mode et que vers 2050 l'art de la séduction (re)prendra le dessus sur la recherche "simple" du plaisir.

Il ne faut pas craindre un montée du chômage liée à ces merveilleux outils qui travailleront à notre place. Il y aura au contraire réduction du temps de travail (25h en 2050, 15h en 2070), à tel point que la distinction entre travail et loisir s'estompera progressivement. Sauf pendant les périodes de crise et les guerres (voir plus haut), ce sera l'âge d'or. Il est possible d'ailleurs qu'en engendrant un tel modèle de société virtuel et global, nous engendrions la catastrophe qui va avec : une panne générale de tous les systèmes "intelligents". Serons nous capable alors de nous en sortir ? Je pense que oui.

L'autre tendance forte déjà amorcée au début de ce siècle, c'est la conquête de l'espace. L'âge des fusées se terminera vers 2030 : a cette date le début de la production en masse de câbles en nanotubes de carbone (un matériau dix mille fois plus solide que l'acier) permettra de dresser vers le ciel un haricot géant, un câble vertical de cent mille kilomètres de long, partant de l'équateur et se perdant dans l'espace comme une corde de fakir, maintenu en place par la force centrifuge due à la simple rotation de la terre sur elle même en 24 heures ! Le long de ce câble grimperont des ascenseurs électriques, qui permettront de se rendre à l'orbite géostationnaire en quelques heures et pour une poignée d'euros. Ce sera le vrai début de la conquête spatiale : les masses en orbites ne se chiffreront bientôt plus en tonnes, mais en dizaines de millions de tonnes. Dès 2040, la lune, mars et les satellites de jupiter seront colonisés et leurs ressources commenceront à être exploitées. Un million de personnes vivront dans l'espace ou sur d'autres mondes en 2060, dix millions en 2070, cent millions en 2090. On découvrira les preuves que la Vie a existé pendant deux milliards d'années sur Mars, puis s'est éteinte lorsque l'oxygène de son atmosphère s'est enfuie. (la vie sur terre existe depuis quatre milliards d'années : la vie sur Mars était donc très primitive). Mais on trouvera la Vie, une vie étrange, sur Europe, un des satellites de jupiter, le seul monde qui contienne de l'eau liquide en dehors de la planète terre. Et le "grand observatoire spatial interférométrique" ou LIO construit en 2045, découvrira d'autre mondes semblable à la terre autour d'autres étoiles en 2050, provoquant un choc immense et une prise de conscience "cosmique" des humains, même si aucun contact radio avec des extra-terrestre éventuels n'aura pu être réalisé (le "pourquoi" de cela deviendra dailleurs une des questions philosophiques les plus brûlantes du siècle). La première sonde interstellaire automatique sera lancée en 2063, prévue pour atteindre l'étoile XN8431 quarante cinq ans plus tard... la réalisation de projets aussi complexes et sur une telle échelle de temps donnera aux humains une "vision" plus grande des buts de l'humanité... enfin j'espère.

Un petit gadget, apparu vers 2065, rends la vie beaucoup plus simple aux humains : il s'agit d'une petite canule ultrasophistiquée qui s'insère dans l'anus et "métabolise" chimiquement  les fèces : plus besoin d'aller aux toilettes ! Il suffit de changer l'objet une fois par mois... L'essayer, c'est l'adopter !


Technologie

Le moteur de celle ci sera bien sûr l'industrie de la réalité augmentée, mais aussi et cela ne saurait nous surprendre, l'industrie militaire. Plaçons nous donc en 2101 :

Signalons tout d'abord que le parapluie antimissile dont le développement avait été décidé en 2001 par les américains fut un échec retentissant : ce fut une passoire, un gouffre à fric, et pire encore, l'armée dénombra pas moins de cinquante mille bugs dans l'énorme logiciel qui aurait dû être (mais ne fut jamais) mis au point pour coordonner les lasers et autres missiles antimissiles.

Mais là où les recherches militaires américains aboutirent, ce fut la bombe CT (2035) bombe à conversion totale, capable de transformer un kilo de matière en énergie pure avec un rendement de 100%, contre 2,5% avec une bombe H. Une bombe CT de moyenne capacité crée une boule de feu de cent kilomètres de rayon, vitrifiant le sol sur un rayon de cinq cent kilomètres, anéantissant tout sur un rayon de deux mille kilomètres. L'onde de choc fait plusieurs fois le tour de la terre avec des vents de cinq cent kilomètres heures. Les poussières soulevées par l'explosion mettent dix ans à retomber, pendant lesquels la température moyenne de l'air chute de trente degrés, provoquant une glaciation et la destruction des quelques espèces vivantes qui pourraient avoir survécu. L'arme absolue. Les chinois et les français maîtrisèrent cette technologie à peine deux ans plus tard, le bloc arabe quinze ans plus tard. L'équilibre de la terreur dans la dernière moitié du XXIème siècle repose sur cette arme que personne n'a jamais osé employer (les chinois semblent avoir fait un essai sur la face obscure de Saturne vers 2045).

Enfin du côté de l'armement classique, les fusils à grenades chimiques intelligentes autoguidées (2025) ont changé la face des conflits : ces grenades sont des véritable micro missiles de croisière capable d'atteindre à coup sûr une cible de un mètre de rayon située à cinq kilomètres en évitant les obstacles du terrain... Vers 2070, les robots de combat ont en quelque sorte dématérialisées les guerres qui sont devenues plus des négociations en temps réel entre armées plus ou moins virtuelles. Exemple de dialogue électronique entre deux robots de combats ennemis (durée réelle, vingt mili-secondes) : "si tu détruits l'oléoduc, je détruirait tel objectif... - OK, mais je connais ta position et tu n'auras pas le temps, je ne te crois pas... - C'est parti alors... - Bon attends, arrête ton missile, je l'ai détecté, mais si tu continue je détruirai l'objectif 1074...  - OK, missile détruit... - Eh, gros con, tu crois que je te crois ? Je l'ai toujours en poursuite... - Bon, Ok, missile VRAIMENT détruit. - Ah quand même... Merci...". Faut être assez parano pour être programmeur militaire !

Autre innovation militaire, dans le domaine aéronautique cette fois (2075) : les aérodynes MHD. ce sont de véritables soucoupes volantes qui sont propulsés par des champs électriques et magnétiques orthogonaux et alternatifs qui accélèrent l'air préalablement ionisé qui les entoure. L'intérêt de ces champs pulsés, c'est que l'aéronef accélère très violemment pendant quelques millisecondes, puis plus du tout, puis à nouveau... Le pilote de tels engins est quand à lui immergé dans un gaz "rhéomagnétique" qui se liquéfie instantanément pendant les phases d'accélérations, puis redevient gazeux une milliseconde après : le pilote ne sent donc pas l'accélération, et à l'impression de baigner dans une sorte de fluide visqueux qui ralentit légèrement ses mouvements : de tels aéronefs sont capables de maintenir une accélération moyenne de cinquante G en continu, sans que le pilote ne s'en rende compte ! L'idéal pour un chasseur de combat.

L'aérodyne MHD a été rendu possible par la découverte des supraconducteurs a température ordinaire (2040, pas avant, désolé) et bien sur par la captation de l'énergie du vide (2070).

Enfin vers 2080 les astronefs de combat ont mené quelques guerres coloniales pour la possession des planètes extérieures.

Dans le domaine des transports, les deux innovations majeures du XXIème siècle sont le métro longue distance (un tunnel ou est fait le vide et ou circule un train lancé à plus de deux mille kilomètre heures), et les avions semi balistiques, qui décollent normalement d'un aérodrome, gagnent le proche espace en accélérant grâce à un moteur fusée puis planent, moteur coupé, à plus de dix mille kilomètre heure avant de rentrer dans l'atmosphère et de se poser normalement sur une piste. Naturellement il faut citer aussi la tour orbitale (haricot géant) dont à à été question plus haut.

Dans le domaine de l'énergie, les tentatives pour trouver un substitut à l'énergie nucléaire classique (fission) avec la fusion nucléaire n'aboutirent qu'a créer des machines monstrueusement chères, fragiles, inefficaces et polluantes. La vraie révolution viendra en 2060 avec la captation de l'"énergie du vide", qui permettra enfin à l'humanité d'accéder à une source d'énergie illimitée et non polluante.

Dans le domaine médical, après une période noire vers 2020-2030 due à une épidémie de la maladie de Keutzfeld-Jacobs en Angleterre notamment, une épidémie de variole heureusement limitée en 2034 suite à une "fuite" dans l'un des quelques labos qui conservaient ce virus "pour la science"), et quelques tentatives de clonage humain ratées, les progrès furent constants : vaccin contre le SIDA en 2033, traitement des cancers par faisceaux de micro ondes pulsées en 2040, vaccins contre la carie et le paludisme en 2045, éradication (assassinat, dirent quelques écologistes) totale des moustiques en 2055 par un virus génétiquement modifié qui les empêchait de se reproduire, introduction des nanorobots de surveillances en 2063 (des mini robots de quelques micromètres de long qui, par milliers, sont injectés dans vos artères pour surveiller tous vos organes et les réparer de l'intérieur), .

L'apparition de nouvelles maladies (MAT , maladie d'Ackernikov-Tadjinsky en 2060) créa cependant de nouveaux défis à relever. Quand à la compréhension du génome, si elle fit de gros progrès durant les premières décennies du XXIème siècle, elle plafonna par la suite sur le délicat problème de la compréhension du repliement des protéines et de la morphogenèse. Ce n'est qu'en 2066 qu'un progrès décisif dans ce domaine permettra de concevoir des structures pseudobiologiques, des micro usines auto organisatrices capable de fabriquer des pièces minuscules en quantité invraisemblables selon un schéma pré programmé dans leur "ADN" artificiel. La science des matériaux fit alors elle aussi un bond en avant, avec une retombée "grand public" : les tissus intelligents qui changent de couleur et d'aspect selon vos désirs. La Mode devint alors l'un des beaux arts.

En 2070 le RMP, revenu minimal planétaire fut institué, permettant à tout citoyen d'avoir une vie décente (notons que pendant vingt ans ce revenu minimal fut différent selon les pays, avant d'être progressivement unifié).

Par contre ce que le XXIème siècle n'arriva pas à faire, c'est à comprendre le fonctionnement global du cerveau et en particulier le rôle du sommeil...

Et puis pendant que j'y suis voici une liste d'inventions qui n'auront PAS lieu pendant ce siècle : La télétransportation, l'antigravité, le voyage temporel, le saut dans l'hyper espace. Faudra attendre quelques siècles de plus à mon avis...

Justement, voyons un peu le domaine des sciences :


Sciences

Biologie : Une percée majeure sera la compréhension des origines de la vie. L'étude des micro fossiles martiens et de la vie sur Europe donnera dailleurs du grain à moudre aux biologistes.

Physique : Ils sont bien arrogants, les physiciens de 2001 ! Autant que l'étaient ceux de 1901 qui pensaient que la science avait tout compris, que tout pouvait s'expliquer la mécanique Newtonienne et qu'il ne leur restait plus "qu'a lever le plan de l'univers entier". Lequel univers se réduisait dailleurs pour eux au système solaire et à quelques milliers d'étoiles, tout cela étant formé de seulement trois particules : proton , neutron, électron. Il restait bien deux petits problèmes, celui de l'avance inexplicable du périhélie de Mercure et celui de la compréhension du "spectre du rayonnement du corps noir". Des détails. Des broutilles. Mais qui allaient plonger la physique dans la plus grande tourmente qu'elle eut connu, pendant trente ans, après quoi naquirent la théorie de la relativité générale et la mécanique quantique qui allaient radicalement changer notre vision du monde.

En 2001, les physiciens pensent qu'il le leur reste plus qu'à "unifier les quatre interactions fondamentales" pour achever la "théorie de tout". Ils pensent même y arriver grâce à la "théorie des super cordes", celle qui a le vent en poupe aujourd'hui. Quelle présomption ! Quelle fatuité ! Je pense que vers 2025 on se rendra compte à quel point ces affirmations étaient erronées, à quel point le réel se dérobe sans relâche à nos regards, et qu'il faudra entièrement repenser la physique. Et pour cela il faudra rejeter ses fondements mêmes : la logique binaire "du tiers exclu" et les axiomes de la géométrie ! De plus il leur faudra plonger au cœur même de la physique, l'instant zéro de la création de l'univers, avant de comprendre qu'un espace-temps même abstrait ne saurait exister sans présence de matière et d'esprit conscients qui observent cette matière. Cette remise à plat de la physique la plongera dans une grande tourmente qui s'achèvera vers 2060 sur l'observation de "l'effet Casimir angulaire fractionnaire", qui permettra en 2070 la captation de l'énergie cosmique du vide.

Mathématiques : Un peu moins arrogants que les physiciens, un peu moins sûr d'eux, les mathématiciens de 2001 doutent depuis les théorèmes de Gödel de la réalité et de l'objectivité de leur science. L'axiomatisation totale des mathématiques, réussie dans la théorie des ensembles, leur laisse un goût amer car ils ont perdu le sens du réel : les objets qu'ils manipulent ne correspondent plus à leur intuition. C'est le moment de se demander : qu'est ce qu'un ensemble ? . Qu'est-ce qu'un nombre ? Comment se forment les structures ? La aussi, il y aura une "crise des fondements", qui sera amplifiée en 2025 par celle que connaîtra simultanément (quel hasard ! ) la physique. Il faudra une nouvelle mathématique, qui au lieu de construire les nombres réels à partir des entiers, construira les entiers comme des cas particuliers des nombres les plus généraux possibles, les quaternions, avant de se rendre compte que ceux-ci ne peuvent exister sans une logique tétravalente  impliquant une "flèche du temps", et même deux. En 2055, un mathématicien dira "être, c'est perdurer dans les deux sens, vers le passé et vers le futur", et il construira le système qui permet à deux espaces "orthogonaux" de s'auto-engendrer :ce sera la théorie de la "création spontanée des fonctions périodiques", qui implique la création d'un espace physique dans lequel les "rotation" transforment une particule en une autre particule. Théorie qui expliquera l'inexplicable : pourquoi les mathématiques décrivent si bien la physique : il s'agit de la même chose. Le débat philosophique sur ces thèmes sera ardu et houleux : Euclide perdra, la théorie de la création spontanée des systèmes gagnera. Finalement l'équation de Zoran : "E = mc2 + psi " mettra en 2061 un terme au débat en introduisant la conscience au cœur même de la matière et en donnant une preuve physique de la nouvelle théorie : la transmutation d'un atome en en autre est possible et elle ne requiert aucune énergie puisqu'il s'agit juste d'une "rotation", d'un changement de point de vue. Dès 2063 une sonde interstellaire partira vers les étoiles...

 

Journal d'un terrien

Commentaires (18) :

Page : [1] 

Goulabert
Le 14/09/2016 à 22h48
Dans votre grotte vous avez oublié d'emporter un dictionnaire !!! Dommage cela vous aurait été plus qu'utile !!! (encore faut-il que vous sachiez le lire bien sûr !!)
chevalier
Le 25/02/2016 à 15h05
on serai rester dans notre grotte et a evolui dans bons sens rien de tous sa ariverraiset pour quoi si et pour quoi sa.
TUROK 66
Le 10/04/2015 à 11h42
Tu predis l'avenir la Serge moi je pense que l'on s'en sortira beaucoup moins bien et la "bombe ct" si c'est pas des connerie ces fou ! Mais ya moyen que l'on epuise toutes les ressources de notre "chere" terre 2100 c'est dans 85 ans et tant qu'il y a de la vie il n'y a pas toujours beaucoup d'espoir avec tout ces guignol qui nous gouverne . a mort les bridés deja sa fera du bien a la terre et de la places !
Goulabert
Le 16/08/2014 à 22h14
A "craft" C'est quoi ce truc "alala" !!!
JeSuisDieu
Le 14/11/2013 à 14h28
Craft va laisser ses comptines dans ses livres d'histoires.. Allah va decider de tout ca! MDR



Vos dieux laissez les dans vot' trou de balle! et faites les taires..



D'ici 2030.. Il y aura eu des milliards de morts la population mondiale sera réduite a 150 ou 250 000 000 de personnes.. virus, bombes, neurotoxiques! Les labos savent tout créer desormais.



Les riches pourront profiter de leurs richesses tranquillous

car a l'heure d'aujourd hui 2% de la population mondiale detient 50% des ressources, au train ou ca va.. dans 15 ans ils n'auront + besoin de nous et nous feront PETER LA GUEULE car nous polluons nous les pauvres, et ceux qui ont mis en place les religions pourront profiter trankilou.. abraham invitera mohamed sur son yacht de 5Milliards.. Les pauvres salariés seront remplacés par des robots.. Les villes seront fantomatiques.. enfin bref ILS NOUS ENCULENT ces batards de fils de putains de banquiers.
Craft
Le 18/10/2013 à 13h58
Vous savez quoi on va laisser décider allah.
ummite
Le 07/07/2013 à 21h20
moi j'ai quelque chose à dire 1) l'aérodine de rené couziné 2) david hamel 3) jhone robert searl le S.E.G et le D.I.S.C-igv et

4)nicola tesla et 5) jean-pierre petit(M.H.D)il fau les ancouragers
AARON
Le 04/11/2012 à 19h55
Et aprés2070?On ne sait jamais?

Et aprés 2090,On ne sait jamais?

Et aprés 3011,là si on pouvait m'en dire un peu plus!
shadamy348
Le 21/02/2012 à 23h00
merci pour test expliqution
salemlavie
Le 03/02/2012 à 23h26
Avez-vous lu HG (Hunger Games)...se déroulent en...2090.

(selon mes calculs pas savants mais intuitifs)

Voila ce que sera l Amérique...et le 13ieme district : le Canada.

Les USA sont déja divisés en 12 districts par la Réserve Nationale (les banques) depuis 1913...

NoireFontaine
Le 24/07/2011 à 23h13
Nul ne connait l'avenir,mal le passe et peu le present.Seront nous toujours vivant en 2100?
Moumoute
Le 04/06/2011 à 01h20
Il est dit que la théorie des cordes est absurde, mais m'étant intéressé a la théorie des cordes, elle prédirait 11 dimensions contre les 4 actuel, la même chose que le texte Umitte. Alors, imposteur ayant du temps a perdre ou civilisation avancé...
NicoN4
Le 24/04/2011 à 20h10
Je pense que c'est trop tôt pour que l'on colonise les autres planètes et que l'on créer des armes encore plus dangereuses et que l'on créer certaines inventions cités comme la canule ultra sophistiquée c'est trop tôt pour savoir ce qui se passera en 2101
Serge Boisse
Le 05/07/2010 à 18h32
Salut Fred



Eh oui, j'ai lu Clarke et Asimov quand j'étais jeune... ça se voit tant que ça ? Bon il semble que je fasse partie d'une génération plus positive que l'actuelle, mais je ne me renie pas !

Par contre j'ai cessé de croire que la technologie seule pourra nous tirer des ornières que nous nous creusons nous même. Seule une prise de conscience massive le pourra. Mais où sont les années 70 et les meetings politiques où l'on pouvait tout dire et tout se dire ? Où sont les journaux et les radios qui relayaient la pensée des intellectuels ? Disparus ! Les médias sont tous verrouillés par le pouvoir... Sauf (pour combien de temps ?)... Internet ! Allez, tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir !
Fred
Le 05/07/2010 à 13h00
Sympa, très inspiré de Clarke ou d'Azimov, mais sympa. Par contre, quel optimisme ! Tu crois qu'on s'en sortira aussi bien ? Je n'y crois pas une seule seconde.
page suivante (plus anciens) >

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts fait par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page