Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Langage SMS, hiéroglyphes... et novlangue

hieroglyphes  C'est un fait peu connu, mais le langage SMS partage de nombreuses caractéristiques avec les hiéroglyphes égyptiens !

 Rappelons que les hiéroglyphes sont un langage à la fois idéographique (les signes expriment des idées) et phonétique (les signes expriment des sons).  Comme les SMS, smileys et autres picto !

Bien sûr les symboles sont différents mais les ressemblances dans la structure sont frappantes.
 

Ces règles de base sont complétées par des abréviations (il en existe des milliers, d'où des tonnes de variantes du langage) :

pictos (il en existe des centaines)  :

Utilisé astucieusement, on peut trouver quelques perles : 

Comme les hiéroglyphes, le langage SMS n'est pas simple. Il est beaucoup moins lisible que l'orthographe traditionnelle. Il introduit en effet beaucoup trop d'ambiguïtés. Une même abréviation peut renvoyer à des significations différentes selon le contexte dans lequel elle est employée, selon l'utilisateur ou le groupe : les variantes sont multiples et on est loin d'une possible standardisation. Il y a besoin de déchiffrer ce langage, et ce déchiffrement fait partie du jeu. Le nombre d'ambiguïtés du langage SMS empêche en outre une lecture rapide parce qu'elles constituent un obstacle au balayage visuel. 

Les égyptiens avaient aussi ressenti cela pour les hiéroglyphes, qui étaient réservés aux textes officiels. En réalité, le bas-peuple utilisait une écriture différente, le démotique,  plus phonétique et plus proche d'un véritable alphabet (sans en être un).

Loin d'être une évolution, le langage SMS est donc une régression de l'alphabet vers les idéogrammes ou phonogrammes. Il correspond à une mode, en même temps qu'une nécessité avec la limitation à 160 caractères des messages SMS et la difficulté de saisie sur les téléphones en mode ABC. 

Remarquons que le mode T9 de ces téléphones reste peu utilisé car il suppose d'avoir une bonne orthographe, chose qui se perd... En revanche on peut conjecturer que l'apparition des téléphones à clavier AZERTY (en dur ou tactile) va induire des changements dans les SMS, qui se rapprocheront de la langue des "Chat", c'est à dire plus d'abréviations mais moins de substitutions de sons par des signes, avec donc moins d'ambiguïtés à condition de connaître les bonnes abréviations.

Et donc en conlusion...

Langage SMS, chat et autres smileys sont notre démotique, et le français "correct" sera bientôt aussi illisible pour les masses populaires que les hiéroglyphes l'étaient pour les fellahs égyptiens : une langue poussiéreuse, entretenue par de vieux barbons, fussent-ils académiciens, s'accrochant déséspérément à leur imparfait du subjonctif en croyant ainsi sauver le navire. Encore eût il fallu que vous le putassiez !

C'est la guerre !

A ma gauche, un quarteron de vieillards fourbus d'avance, mais dont la langue (mieux pendue que leurs roustons) ne manque pas de panache :

- Hardi fiers académiciens ! Montjoie, saint Denis ! Que trépasse si je faiblis ! Boûtons SMS et facebook hors du web ! Oui, boûtons les ! C'est l'heure du boûter ! Ventrebleu ! Cornegidouille ! Putebite !

A ma droite, une bande de djeunes affamés de t'chat et de texto, scribouillant leurs slogans sur facebook, youtube et myspace :

- ba t naze, tro nul, ri1 a fout de t subjonktif :-(  j'te <=3 grave !

Et c'est le choc !

Ah mes amis quelle bataille ! kel bo déga ! (non, pas quelle bodéga !)

- ca nik tro sa mer  !
- Tudieu, quelle empoigne ! Sus au subjonctif !  
- Sus ton q toi mem ! ;) :) =) trop gède :) !!! <3  
- Aaaargh ! Palsambleu, mes frêres, il m'a occi ! Je meurs ! Pour que vous m'épatâtes il êut fallu que vous me poignardassiez, mais non, je trépasse sans subjonctif, d'un s'imple strabisme dû à l'abus de :-<<<<<<<<< et de :-() <=================3 !
- Et voila c gagné spr b1en alle a12c4 les poto , et kikoolol !

Eh oui, ce sont les djeunes et leurs néologismes (littéralement : mots nouveaux) qui vont gagner, qu'on le veuille ou non...

Mais où cela nous mènera-t-il ?

La réponse est simple : à la novlangue.

La novlangue est une langue imaginée par l'écrivain Georges Orwell dans son roman 1984 (que je vous invite à lire, c'est tout simplement terrifiant). Dans ce roman, la novlangue est la langue parlée par le bas-peuple, les prolétaires, et elle n'a qu'un seul but : empêcher les gens de penser des idées complexes, et surtout des idées politiques "subversives".  Dans la novlangue, il n'y a tout simplement pas de mot pour exprimer de telles idées. D'ailleurs, le vocabulaire est très réduit et la grammaire est ultra simplifiée...  Comme dans le langage SMS.

Qu'on le veuille ou non, je crois que nous sommes  en train de subir un processus de novlanguisation de notre langue.  Et il se pourrait bien que cela arrange bien l'élite qui dirige le monde. Pour eux, ce serait le rève : Pensez (ne pensez pas !), les masses populaires et le jeunes se retrouveraient incapable de subversion, de pensée critique, simplement parce que leur langage ne le permettrait pas ! C'est la porte ouverte à la dictature absolue, celle que subissaient déja les fellah, les paysans égyptiens de l'antiquité, qui vivaient dans un état de servitude absolue tout simplement parce qu'ils n'avaient pas accès à l'écriture des hiéroglyphes, réservés à l'élite, et à la connaissance qu'ils renfermaient. Pourquoi, à votre avis,  l'empire des pharaons a-t-il pu se maintenir durant tant de siècles ? Parce que le peuple n'avait pas accés au langage qui lui aurait permis de se libérer.

Alors, méditions ce texte de Pierre Bourdieu, un sociologue, qui date de 1977 et qui n'est que trop vrai de nos jours :

J’ai été frappé de me heurter au fait que les mêmes interlocuteurs qui, en situation de bavardage, faisaient des analyses politiques très compliquées des rapports entre la direction, les ouvriers, les syndicats et leurs sections locales, étaient complètement désarmés, n’avaient pratiquement plus rien à dire que des banalités dès que je leur posais des questions du type de celles que l’on pose dans les enquêtes d’opinion — et aussi dans les dissertations. C’est-à-dire des questions qui demandent qu’on adopte un style qui consiste à parler sur un mode tel que la question du vrai ou du faux ne se pose pas. Le système scolaire enseigne non seulement un langage, mais un rapport au langage qui est solidaire d’un rapport aux choses, un rapport aux êtres, un rapport au monde complètement déréalisé

Terrifiant ? Oui ! La novlangue est en marche. Et souvenons nous qu'en 1977 on parlait cent fois plus de politique dans les conversations courantes entre jeunes qu'aujourd'hui, où cela se limite souvent à "untel, c'est un con", et "moi j'kiffe le FN" (Ce qui me semble une preuve définitive de la pauvreté de leur pensée).  1984, ce n'est ni le passé ni le futur, c'est maintenant.


Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (8) :

Page : [1] 

Jybou
Le 07/10/2016 à 16h59
Bonjour, arrivé complètement par hasard sur votre blog, je fulmine de n'en avoir pas fait autant .

Bravo, toutes les rubriques que j'ai lues m'ont plu, Longue vie à la vraie langue française. Le langage SMS durera ce qu'il durera, mais je doute fort qu'il s'impose un jour pour passer le bac . Continuez à vous(nous) faire plaisir en écrivant à notre place ce que d'autres auraient aimé écrire.

Merci

Jybou
aihliteuhmag3le
Le 16/05/2015 à 19h18
Jeuh soui tonbai sûre se cite é vrèmen c trow vrè queuh touw lé jun son débihl! :'''''''''''''''''''''''( (=tristèse)



1) En dépit d'une étude très poussée, ton échantillonnage me semble un peu limité. Tous les jeunes ne sont pas des dealers de drogues analphabètes et sexuellement perturbés, peut- être l'aurais tu remarqué si tu n'avais pas réduit ton analyse au visionnage d'Americain Pie.



2) C'était bien la peine d'écrire ! Ta vision pessimiste et fataliste est vide de sens, elle n'apporte rien. La littérature française trouve sa beauté, non seulement dans la forme mais également dans le fond. La renommée des plus grands poètes français s'est forgée sur des convictions profondes, et une foi invétérée dans le changement et l'avenir, elle ne repose pas simplement sur une maîtrise parfaite de l'orthographe.



Karl
Le 21/10/2013 à 01h53
Quelle est la signification de 2 carrés?
Billou
Le 07/01/2013 à 10h05
Je suis très amoureux de notre langue en France. Elle est magnifique et tellement riche que nous n'avons que l'embarras du choix pour nous exprimer clairement. C'est grâce à un philosophe Chinois que j'ai compris la portée merveilleuse de notre parler et de sa richesse. Je cite "rien n'est plus important que le vrai sens des mots". Vive notre beau langage, choyons-le et utilisons-le avec toute notre intelligence. Nous nous ferons mieux comprendre et nous éliminerons beaucoup de conflits.
mescanefeux
Le 18/12/2012 à 22h37
Croyez vous vraiment (que ce soit à n'importe quelle epoque du passé) que ce que les archéologues retrouvent dans les grottes, sur les pyramides ou sur les temples sont des écritures issues de gens du peuple ? imaginez dans 10000 ans les futurs archéologues retrouverons nos archives nos bibliothèques nationales bien conservées nos scultures, nos monuments (si l'on en fait toujours) mais pas nos téléphones chinois avec leurs SMS !!!



nous savons de l'histoire que ce que l'élite de l'époque à bien voulu écrire et conserver !



Imaginez encore que dans 10000 ans plus rien n'éxiste de notre ere et que des archeologues découvre un temple de secte, les contemporains diront que nous etions tel que la secte aura conservé dans ces livres....
Azuréa
Le 28/10/2012 à 08h42
Je ne trouve pas l'origine de "gède" sur Internet mais je l'ai déjà entendu à l'oral. Merci pour votre aide.
x
Le 22/05/2011 à 17h08
je veux etre chentese comment je vais faire
livress
Le 16/02/2011 à 22h34
je suis tombée sur cette page vraiment par hasard en cherchant des infos sur les différentes écritures du monde à travers les époques (j'avoue, je mâche le boulot que ma fille en 6è doit faire pour un exposé). je suis donc partie du néolithique, puis l'écriture cunéiforme de la Mésopotamie, les hiéroglyphes d'Egypte, le chinois et son dérivé le japonais, l'arabe, l'hébreu, le grec, etc ! L'écriture qu'on se le dise est bel et bien un reflet de l'histoire, de la société certes ! Mais c'est aussi une pensée qui se transcrit car sans idée, pas d'écriture. Sans communication pas d'écriture non plus. Le langage SMS est un phénomène nouveau, qui se codifie au fil des années et qui répond à tous les critères d'une écriture à part entière. Sauf probablement à celui de la poésie. Le langage SMS est pratique, dans le coup mais pas harmonieux du tout. La musicalité de ce nouveau dialecte est discordante. D'ailleurs ça ne se parle pas, ça s'écrit. Peut être qu'à l'avenir des romans seront écrits en SMS mais on y perdra beaucoup car la langue française n'est pas que élitiste, elle est aussi très harmonieuse et très riche. Que restera t'il de Ronsard, d'Hugo ou de Prévert sans les mots ? Qu'écrirons nous sans connaissance orthographique et étymologique ? Que raconteront les nouveaux auteurs dans vingt ou cinquante ans ? Le français n'est pas une langue poussiéreuse, elle évolue avec son temps, se nourrie de l'argot, des langues étrangères et de la société. Et franchement, qui emploie encore l'imparfait du subjonctif ? Les pensées, les rêves, l'avenir ne peuvent s'écrire autrement.



livress... que les mots coulent à flot


Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts fait par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page