Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Etaoin Shrdlu

etaoin shrdluDerrière ce nom barbare se cache l’un des programmes les plus célèbres de l’intelligence artificielle, conçu par Terry Winograd au MIT en 1968-1970. Shrudlu (prononcer : chreudeul) est le premier programme de simulation du « monde des blocs ». C’est aussi le premier programme qui  comprenne des ordres complexes en langage naturel, et qui sache exécuter ces ordres. Voici un exemple de dialogue d’un utilisateur avec Shrdlu :


Prend un bloc rouge.
OK. (action exécutée)
Prend la pyramide.
JE NE COMPRENDS PAS DE QUELLE PYRAMIDE VOUS PARLEZ.
Trouve un bloc qui est plus haut que celui que tu tiens et met le dans la boîte.
JE FAIS L’HYPOTHÈSE QUE ’le’ RÉFERE AU BLOC QUI EST PLUS HAUT QUE CELUI QUE JE TIENS. OK.
Qu’est ce que la boîte contient ?
LA PYRAMIDE BLEUE ET LA BOITE BLEUE.
Par quoi la pyramide est elle supportée ?
LA BOITE.
Combien de blocs ne sont pas dans la boîte?
QUATRE
Y en-a-t-il au moins un parmi ces quatre qui est plus étroit que celui que je t’ai demandé de prendre?
OUI, LE CUBE ROUGE.
Est-ce qu’il est sur quelque chose ?
OUI, SUR LA TABLE.
etc...

On voit que Shrdlu est capable de comprendre des phrases assez complexes, comportant même des pronoms comme « le » et « il », et cette fois, à la différence d’Eliza, de les comprendre vraiment, puisqu’il exécute à chaque fois les ordres et peut répondre à des questions sur le résultat de ces actions. Shrdlu est en outre capable de bâtir des plans, et de répondre à la commande « pose le cube rouge dans la boite » par : « Oui, maître, mais attendez, il y a un autre bloc sur le cube rouge.  Je pose donc ce bloc sur la table, et maintenant je peux poser le cube rouge dans la boîte ».

Shrdlu peut apprendre certaines informations, comme lorsqu’on lui donne un nom pour un objet qui n’en a pas encore, ou un nom pour une catégorie d’objets. Des versions de plus en plus élaborées du système original ont été construites, capables par exemple d’apprendre le concept « d’arche », comme nous l’avons vu au chapitre consacré à l’apprentissage.

Le monde des blocs est un merveilleux univers pour tester de nouvelles idées de programmes d’IA : on peut améliorer le réalisme de la simulation, donner à l’IA des moyens de « percevoir » et d’analyser l’environnement virtuel, enrichir « l’interface utilisateur », c’est à dire la manière dont le programme dialogue avec les humains.

Néanmoins le « moteur » de base de Shrudlu a ses limites, et ces limites viennent de ce que ce n’est, après tout, qu’un moyen de manipuler des blocs.  Peu importe qu’ils soient rouges, vert, bleus, ou  poilus, les seules opérations que le programme peut faire, c’est de les prendre, de les déplacer et de les rassembler ou disperser. Un  programme ne connaissant que le monde des blocs ne pourra jamais « comprendre » tout ce que les humains peuvent faire avec des objets physiques. Considérons une théière : on peut l’utiliser comme conteneur pour du thé, mais aussi pour d’autres liquides, ont peut la percevoir comme un objet décoratif, on peut la briser, la lancer, comparer son poids avec celui d’un autre objet, s’en servir pour caler des livres dans une bibliothèque, etc.

Plus que jamais, les applications d’IA ont besoin de pouvoir représenter, remarquer, comprendre, et inventer d’immenses quantités de connaissances de sens commun. Mais pas n’importe quoi ni n’importe comment !


NB: cette page est extraite de mon livre "L'esprit, l'IA et la SIngularité".

La suite>: Biomorph et les algorithmes génétiques



Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (0) :

Page :



Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts fait par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page