Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Scénarios pour la fin du monde

Disons le tout net : 2012 et toutes ces calembredaines sur le calendrier maya, c'est de la merde.  Le monde ne finira pas le 21 décembre 2012. En revanche, il pourrait finir à d'autres dates, et pour d'autres raisons. Mais tout d'abord, qu'est ce qu'on entend par fin du monde ?

En l'an 999, des millions de gens étaient persuadés que le monde finirait le 1er janvier de l'an 1000. Ce fut "la grande peur de l'an mil". On n'imagine pas à quel point ces gens étaient persuadés que cela allait arriver, n'hésitant pas à vendre tout ce qu'ils possédaient pour l'offrir à l'Église et à se confesser tous les jours. Ils furent fort déçus lorsque le 1er janvier il ne se passa... rien. Plus tard, au XIXe siècle, des tas d'éminents penseurs affirmaient que si l'on osait donner une éducation sexuelle aux  jeunes filles, ce serait "la fin du monde" ! Et il est vrai que ce fut la fin de LEUR monde, celui d'un monde de bourgeois bien pensants qui adoraient dépuceler des oies blanches...  En 1910, la comète de Halley frôla la terre : or comme les astronomes avaient détecté du cyanure dans la queue de cette comète, nombreux furent ceux qui crurent que ce cyanure allait "empoisonner la terre". Naturellement, il n'en fut rien.


Plus tard encore, en 1950, des gens très sérieux comme le sénateur américain McCarthy affirmaient que légaliser le parti communiste aux USA entraînerait "la fin du monde".  Il ne devait pas penser à la même fin du monde que les illuminés de 2012, qui n'ont pas encore compris que 2012 c'est du buzz pour vendre un film hollywoodien, point à la ligne. Enfin une minorité de gens crurent à la fin du monde le 1er janvier 2000, puis le 1er janvier 2001 (date officielle de la fin de XXe siècle). Là encore, ils furent déçus... Les dates "rondes" du calendrier ont toujours fascinés les gens. Nostradamus avait prédit la fin du monde pour le septième jour du septième mois de l'année 1999. Dommage pour lui, rien de tel ne s'est passé ce jour là ! Le film 2012 surfe sur cette vague millénariste et calendariste. c'est oublier que les dates ne sont que des symboles, et rien de plus. Le temps est continu, il existe depuis des milliards d'années et il va continuer ainsi.

Finalement, il existe des tonnes de listes de catastrophes annoncées comme "la fin du monde". Mais il faut savoir de quoi l'on parle ! En général on parle de "fin du monde" pour parler d'une catastrophe qui anéantirait l'humanité. Cela me semble la définition la plus raisonnable. Mais tout le monde ne pense pas ainsi. Voici une liste de ce que des gens ont appelé "fin du monde":
Eh bien voyons tout ça en détail, et de manière scientifique. Ça me paraît absolument nécessaire vu le nombre de conneries qui ont été écrites sur le sujet.

Un tremblement de terre monstrueux

Celui du 12 janvier 2010 à Haïti est là pour nous rappeler que les tremblements de terre peuvent être horriblement dévastateurs. Celui, annoncé, qui frappera un la Californie autour de la faille de San Andreas un jour (c'est certain) le sera peut être encore plus (espérons que non). Mais de là à ce qu'un tremblement de terre cause la fin du monde il y a un pas, un pas énorme. Les tremblement de terre ont lieu à cause du frottement des plaques tectoniques lorsqu'elles se réajustent à cause des mouvements de magma dans le manteau terrestre. Ils sont locaux. Un tremblement de terre peut frapper plusieurs milliers de kilomètres carrés, pas plusieurs millions. Encore moins tout un continent. Et encore moins toute la terre. Un tremblement de terre peut anéantir l'économie d'un pays, voire de deux ou trois, pas celle de tous les pays. Un tremblement de terre peut tuer des dizaines de milliers de gens, pas des millions, encore moins des milliards.

Les tremblements de terre sont des catastrophes terribles, mais ils ne peuvent causer l'anéantissement de l'humanité. Oui mais, disent les millénaristes ou les fous de 2012, et si ? Il n'y a pas de "et si".  Pensez à l'énergie colossale qu'il faut pour déplacer des milliers de kilomètres carrés de surface terrestre.  La surface de la terre est 511 millions de kilomètres carrés.  Pour "bouger" tous les continents de quelques centimètres il faudrait 500 000 fois plus d'énergie que pour le tremblement de terre de Haïti. Les mouvements du magma ne possèdent tout simplement pas assez d'énergie.

Au fait, savez vous d'où vient la chaleur des entrailles de la terre ? Elle provient de la faible radio-activité naturelle des roches qui la composent, et qui s'accumule au fil des millions d'années. Les volcans et les tremblement de terres dissipent une partie de cette énergie,  de sorte que pour que le magma possède assez d'énergie pour engendrer une catastrophe globale il faudrait que les tremblements de terre et les volcans s'arrêtent pendant des millions d'années, pour permettre à cette énergie de s'accumuler. En fait, volcans et tremblements de terres sont des soupapes de sûreté, qui empêchent une catastrophe générale.

Un tsunami géant

Les Tsunami sont des également catastrophes terribles. Celui du 26 décembre 2004 en Indonésie est le plus meurtrier connu (220 000 morts) . Mais dans tous les tsunamis connus, la vague ne faisait que quelques mètres de haut, à l'exception de cas très particuliers comme des baies encaissées ou des fjords, où elle peut être localement plus haute (avec un record à 524m dans un fjord en Alaska en 1958). En fait, les zones éloignées des côtes sont à l'abri des tsunamis.

Alors une vague de plusieurs centaines de mètres, voire de plusieurs kilomètres comme dans 2012, c'est purement impossible. Les Tsunami sont les conséquences de tremblements de terres sous-marins, qui engendrent des vagues de surface qui, paradoxalement, ne sont pas très hautes (quelques dizaines de centimètres !) mais extrêmement rapides (100 Km/h si le fond de la mer est très profond). En arrivant prés des côtes, ces vagues ralentissent, gonflent et déferlent sur la côte. L'énergie de départ se dilue très vite avec la distance : si vous êtes deux fois plus loin de l'épicentre du séisme, le tsunami sera quatre fois moins haut.  Ainsi, de la même manière qu'il ne peut y avoir de tremblement de terre global, un tsunami géant engloutissant tout un continent est impossible. Ouf !

L'effondrement d'un continent entier dans la mer

Évidemment tout le monde pense ici au fabuleux continent de l'Atlantide, qui se serait "effondré" il y a trois ou quatre mille ans dans l'Atlantique, et à celui du continent de Mu qui aurait disparu il y a encore plus longtemps dans le pacifique. Mais ce sont des légendes, et aucune preuve scientifique n'a été trouvée.  En fait les  gens qui pensent qu'un continent entier pourrait "s'effondrer", ou même "se retourner comme une crêpe" ignorent tout simplement les bases de la géologie.

Oui, mais, me direz vous, un continent, ça pèse des milliards de tonnes, et  tout ce poids énorme "appuie" sur le magma en dessous, qui est quasi liquide, après tout, alors pourquoi ça ne pourrait pas s'enfoncer ?  D'abord, il faut corriger les chiffres.  Un continent, ça pèse bien plus que  "des milliards de tonnes" !  Prenons un continent typique "moyen", comme l'Amérique du Sud : sa surface est d'à peu près 17 millions de km2.  Supposons que la croûte solide du continent ait une épaisseur moyenne de 10 kilomètres. Cela fait donc 170 millions de km3 de roches. Combien pèse 1 km3 de rocher ? Réponse : à peu près cinq milliards de tonnes. Donc l'Amérique du sud pèse en réalité environ 3,4 milliards de milliards de tonnes ! OK, OK, me direz vous, ben c'est encore mieux, comment voulez vous que le magma liquide en dessous supporte tout ce poids ! La réponse c'est qu'il le fait. Oui, actuellement, en ce moment même, le magma supporte les continents, et il le fait très bien ! Le magma dans le manteau terrestre, ce n'est pas seulement un liquide visqueux. C'est un liquide visqueux porté à une pression colossale : à peu près 5000 kg par cm2 à 10km de profondeur (et bien plus si on descend plus profond).  Et c'est cette pression énorme qui supporte les continents au dessus. L'ensemble est en équilibre stable, et ce depuis des milliards d'années. Il n'y a pas de raison que ça change.

Le "basculement des pôles".


Certains n'hésitent pas à dire que  la terre pourrait "basculer sur son axe", le Nord devenant le Sud et vice-versa. On entre là en pleine science-fiction.  Disons-le carrément, cela est impossible. La terre est comme un énorme gyroscope. A cause de sa rotation sur elle-même en 23h 56 minutes (jour sidéral), son axe est d'une stabilité extrême. Toutefois, comme un gyroscope, et à cause de l'attraction solaire, il est soumis à une précession, c'est à dire que l'axe terrestre décrit en réalité un cône (d'ouverture égale à 23°) qu'il parcourt en 25 800 ans, de manière tout à fait régulière.  Aucun risque que ça change dans les prochains millions d'années, a fortiori d'ici 2012. 

D'autres, lorsqu'ils parlent "d'inversion des pôles", parlent en fait du pôle magnétique, en jouant sur la confusion des gens ignorants qui ne connaissent pas la différence entre pôle géographique et pôle magnétique. Mais là, ils ont pourtant raison sur un point : Si le pôle géographique reste stable (à la précession prés, voir ci-dessus) en revanche le pôle magnétique se balade, lentement, mais il bouge, en fonction des mouvements du magma dans la noyau terrestre, et il se pourrait très bien qu'un jour le pôle nord magnétique se retrouve au pôle Sud géographique et vice-versa. Cela est déjà arrivé, et même très souvent, dans le passé: en fait cela se produit assez irrégulièrement, à peu près tous les 250 000 ans, et quelque fois en quelques milliers d'années seulement. Mais, disons-le tout net, une inversion des pôles magnétiques ne peut en aucun cas causer une catastrophe, et de toute manière PAS la fin du monde ! C'est un phénomène naturel et sans danger aucun, qui s'est déjà produit des milliers de fois dans l'histoire de la Terre.

Un "super volcan"


Tarte à la crème des films catastrophes, le super volcan : un volcan énorme qui entre en éruption et dont les cendres recouvrent tout un continent. On cite par exemple le Yellowstone (USA) comme l'endroit où ça pourrait se produire.  Alors ici il faut être clair : un super volcan, c'est possible ! Cela a déjà eu lieu dans un lointain passé : les "traps du Deccan", en inde, sont une formation géologique immense qui est due à un super volcan qui est entré en éruption il y a 65 millions d'années environ, et qui pourrait avoir été à l'origine de la fin des dinosaures. Plus de 500 000 km2 ont été recouverts de lave et de cendres !

Les conséquences de l'éruption d'un super volcan seraient cataclysmiques : si  le Yellowtone entrait en éruption, près de la moitié du territoire des USA serait recouverte de cendres, et des milliers de villes seraient rayées de la carte. Les poussières les plus légères resteraient dans l'atmosphère pendant plusieurs années, causant un refroidissement brutal du climat de toute la terre pendant ces quelques années (peut être 10°C de moins en moyenne), tuant de nombreuses espèces vivantes et réduisant la production agricole mondiale, peut être de 20%, avec les conséquences humanitaires que l'on imagine. Le transport aérien serait impossible sur tout le continent américain pendant plusieurs années, avec des conséquences économiques presque aussi terribles.

Alors, un super volcan bientôt, c'est possible ? Non, heureusement. Un super volcan n'entre pas en éruption par hasard : il faut qu'un énorme "panache" chaud se forme dans le magma au dessous du volcan. Et les études sismographiques de l'intérieur de la terre montrent que ce n'est pas pour 2012, ni pour les prochaines décennies (après un siècle, on ne sait pas encore). Les études géologiques montrent, elles, que si les super volcans ont existé dans le passé, ce sont des phénomènes extrèmement rares, peut être un tous les cent millions d'années. En principe, ça nous laisse de la marge !

Une météorite géante

metéorite géante heurtant la TerreEncore un favori des films hollywoodiens (qui sous-estiment d'ailleurs l'ampleur de la catastrophe).  Mais ce scénario repose sur une base réelle : la terre est en effet en permanence bombardée par des chutes de météorites.  Heureusement, l'immense majorité d'entre elles sont minuscules, de la taille d'un grain de poussière.  En se consumant dans l'atmosphère, elles créent le magnifique phénomène appelé (à tort) étoile filante. Globalement le nombre de météorites qui tombent sur la terre chaque année est impressionnant : ainsi on estime que le nombre total de météorites tombées sur la terre depuis sa création il y a cinq milliards d'années a contribué à augmenter de trois mètres l'épaisseur de la croûte terrestre !

Mais bien sûr, quand on parle de fin du monde, on ne parle pas de grains de poussière. On parle de météorites de plusieurs kilomètres de diamètre.  La chute d'une telle météorite sur la terre serait cataclysmique : on imagine mal en effet l'énergie énorme qui réside dans ces objets,  dont la vitesse est de plusieurs dizaines de kilomètres à la seconde (soit 50 fois plus qu'une balle de fusil)  : elles est équivalente à des centaines de bombes atomiques de plusieurs mégatonnes.  Non seulement cela créerait un cratère de plusieurs dizaines (voire centaines) de kilomètres de diamètre, mais cela enverrait à des milliers de kilomètres des débris qui retomberaient un peu partout, et le nuage de poussière que cela créerait sera analogue à celui d'un super volcan (voir plus haut). Et cela pourrait être encore pire : une météorite de plusieurs dizaine de kilomètres de diamètre causerait des dommages à l'ensemble de la vie sur Terre (comme cela a sans doute été le cas pour l'extinction des dinosaures, avec la météorite du Yucatan qui est tombée il y a 65 millions d'années, peut-être presque en même temps que l'explosion du super volcan du Deccan).

Et cet événement est possible : il existe dans le systèmes solaire des dizaines d'astéroïdes de plus de 1km de diamètre dont l'orbite croise celle de la terre, (on les appelle des géocroiseurs) et certains sont très gros : l'astéroïde appelé "(1036) Ganymède" a un diamètre de 36 kilomètres !

Fort heureusement, ces gros astéroïdes sont suivis régulièrement par les astronomes, qui ont calculé précisément leur trajectoire, et aucune chute n'est prévue pour 2012... ni pour les prochains milliers d'années.

Il existe néanmoins un risque avec les comètes. Les comètes sont des gros morceaux de glace et de neige sale, pouvant atteindre de quelques kilomètres à quelques dizaines de kilomètres de diamètre. Lorsqu'elles sont proches du soleil, la glace s'évapore et forme la magnifique queue qu'on leur associe toujours. Mais lorsqu'elles sont loin du soleil, elles n'ont pas de queue et sont difficilement détectable. Lorsqu'elles sont encore plus loin, au delà de l'orbite de Jupiter, elles deviennent impossibles à détecter.  Or on sait maintenant qu'il existe, très très loin du soleil, un immense "réservoir de comètes" appelé le nuage de Oort,  et qui en contient des millions.  Si elles sont si loin, me direz vous, il n'y a pas de danger.  Mais justement, parfois, parce qu'elles sont perturbées par  une planète externe, elles "plongent" droit vers le soleil... et vers la terre.  On ne peut alors les détecter que quelques mois avant l'impact.  Donc ce risque existe, et il a existé de tout temps. En réalité, il est très faible : le nombre de comètes qui sont détectées ainsi sans qu'on les connaisse auparavant est de l'ordre de une par an. Et surtout la probabilité qu'une de ces comètes heurte la terre est extrèmement faible : vous avez plus de chances de gagner au loto.  En fait une comète ne heurte la terre que tous les dix millions d'années environ. Ça nous laisse de la marge. C'est pas pour 2012, en tout cas.

Est-il possible, comme dans les films hollywoodiens, de détruire (ou au moins dévier) un astéroïde ou une comète avec des missiles nucléaires avant qu'elle ne heurte la terre ? Désolé pour Hollywood, mais la réponse est non : une explosion nucléaire à la surface d'un astéroïde ou d'une comète ne pourrait pas la détruire, et ne perturberait absolument pas son orbite. Désolé, c'est comme ça.

Une guerre atomique

explosion atomiqueVoila un VRAI danger. D'ailleurs cela a déjà failli se produire en Octobre 1962 lors de la crise des missiles de Cuba.  Les archives récemment dévoilées de l'armée américaine montrent que l'on a alors échappé de très peu à une guerre atomique entre les USA et l'URSS, et que sans le sang-froid de John Kennedy nous ne serons peut-être plus là pour en parler.

Et les bombes atomiques ne manquent pas. On dit souvent que l'arsenal atomique des pays qui disposent de la bombe A et surtout de la bombe H "suffirait à détruire plusieurs fois la planète". C'est vrai, mais pas dans le sens où on l'entend généralement.

Il est vrai qu'en 1982 il y avait quelque 50 000 bombes atomiques sur la planète (eh oui !), avec une puissance totale de 13 000 Mégatonnes, soit l'équivalent de 3 tonnes de TNT par habitant de la planète à cette époque (Au fait, savez vous ce qu'on entend par une Mégatonne ? C'est l'équivalent de la puissance libérée par un million de tonnes de TNT, un puissant explosif qui sert de référence). Mais la puissance n'est pas tout. 

Avec les traités de réduction des armes nucléaires, le nombre de têtes atomiques a heureusement diminué. Il n'en reste plus (en 2011) "que"   22 196, soit 16000 en Russie (dont 5830 actives), 5113 aux USA, 348 en France, 225 en Angleterre, 200 en Israël,  200 en Chine, 50 en Inde, 50 au Pakistan et 10 en Corée du Nord. Mais plusieurs autres pays ont probablement un programme de développement d'armes nucléaires : L'Irak, le Brésil, L'Algérie, L'Arabie Saoudite,  La Syrie, et le Maroc. En revanche d'autres pays qui ont disposé de la bombe dans le passé les ont détruites : L'Afrique du Sud, La Suisse (si !), et La Lybie.

22 196 bombes, c'est beaucoup trop. (Certains diront que une seule bombe, c'est déjà trop : c'est oublier les vertus de la dissuasion nucléaire). Mais surtout, on sait maintenant que même un faible nombre de bombes suffirait à créer un hiver nucléaire : les poussières projetées dans l'atmosphère par ces bombes absorberaient la lumière du Soleil et provoqueraient un refroidissement général, comme dans le cas d'un super volcan.  On a calculé que dans le cas d'un échange de 5000 Mégatonnes, la chute de température atteindrait 20 à 30°C, et 110 jours plus tard encore 10°C par rapport à la normale. Les températures seraient encore inférieures de plusieurs degrés pendant des années. Il y aurait rupture des chaînes alimentaires, avec des extinctions d'espèces animales sévères et une famine pour ceux qui auraient survécu aux bombes et aux radiations.

Alors, une guerre atomique est-elle possible ? Malheureusement oui. Les "scénarios d'escalade" sont légions et certains sont plausibles.  De plus, nous ne sommes pas encore à l'abri du dictateur ou du président fou qui appuierait sur le bouton rouge. Rappelons-nous que lorsque nous avons élu Sarkozy, nous lui avons donné ce pouvoir ! Souhaitons que les humains aient assez de sagesse pour l'éviter, et pour éradiquer définitivement les armes de destructions massives.

Un virus destructeur

Sommes-nous à l'abri d'un virus qui anéantirait l'humanité ? Ce c'est pas certain.  Ce qui est certain en revanche, c'est que si un tel virus apparaissait, il ne serait pas d'origine naturelle, mais artificielle. Comment puis-je en être sûr ? Parce que cela serait déjà arrivée. L'espèce humaine est vieille d'un million d'années. Pendant tout ce temps, elle a été exposée a des quantités de virus et elle a survécu.  Oui mais bon, direz vous, ces temps-ci il y a des tas de nouveaux Virus : Ebola, le Sida, Hépatite, etc. D'où ça vient ? En fait il y a toujours eu des épidémies, mais simplement autrefois elles restaient localisées, tout simplement parce que les gens voyageaient moins. 

Par contre, il y a des labos militaires qui étudient et stockent des virus (bien que ce soit interdit par les conventions internationales). Par exemple, bien que la Variole ait été éradiquée de la surface de la planète en 1977,  plusieurs labos en conservent des souches "à des fins d'étude".  Comme les gens ne sont plus vaccinés, relâcher ce virus dans la nature causerait des milliers, voire des millions de morts.

Quant à un virus capable d'exterminer l'espèce humaine, qui pourrait avoir avantage à le créer ? Il y a des gens qui croient que certains gouvernants (pas forcément ceux auxquels on pense), se croiraient supérieurs au reste de l'humanité et se sentiraient bien mieux sans "subir" une population grouillante et "stupide". Quelle horreur ! Dans certains romans de SF, des illuminés provoquent volontairement un génocide "parce que la vie terrestre serait bien mieux sans l'humanité", ou tout simplement pour "supprimer la surpopulation".  Il est vrai que la surpopulation est l'un des principaux dangers qui menacent la société humaine. Mais vouloir tuer des gens pour ce motif, c'est criminel. Il y a d'autres solutions.

On trouve aussi des scénarios de "Guerre préventive" où l'on déclenche une catastrophe pour l'éviter, ou pour en éviter une autre. Un des pires dangers qui menacent l'humanité, c'est la bêtise et la folie de certains. Ces gens là ne doivent pas avoir les clefs du pouvoir de tuer.

Une invasion extra terrestre

Oh Eh ! Ne partez pas ! Je veux juste vous exposer pourquoi je ne crois PAS à cette invasion ! Et si vous lisez la suite, vous allez tomber sur des trucs intéressants, si, si !

Bon, c'est vrai que ça ne fait pas très sérieux.  Pour croire à ce scénario, il faut d'abord croire que les extra terrestres existent. Ah oui mais ça, c'est du sérieux ! Moi j'y crois. Et si vous voulez savoir pourquoi, allez voir ici.

Ensuite, il faudrait que ces extra-terrestres soient au courant de notre existence. Là, ça demande réflexion.  L'univers, c'est très grand. Et la Terre n'est qu'une poussière dans cet univers. Pourquoi nous remarqueraient-ils ? En fait il se trouve que nous les humains nous sommes très bruyants : sans nous en rendre compte, nous envoyons des tas d'ondes radio dans l'espace.  Nos émission télé, par exemple, sont très puissantes. Avec un bon radio télescope (tels que ceux dont nous, terriens, nous disposons), des extra-terrestres situés à une dizaine d'années-lumière n'auraient aucune difficultés à nous détecter.  Seulement on peut imaginer que dans ce cas, nous les détecterions aussi.  Or ce n'est pas le cas. Donc il n'y a pas de civilisation extra terrestre à moins de dix années-lumière de chez nous. Et s'ils sont plus loin, ils ne nous détecteront pas (probablement) .

Ensuite encore, il faudrait qu'ils soient suffisamment avancés pour pratiquer le voyage interstellaire à grande échelle (c'est à dire savoir transporter des milliers de gens entre les étoiles en quelques années maximum). Et alors là il y a non seulement un saut technologique à franchir, mais encore un saut scientifique, et il n'est  même pas sûr que ce soit possible (voir mon article à ce sujet)

Enfin, il faudrait qu'ils soient suffisamment belliqueux pour attaquer la Terre sans préavis.  Et là encore ça m'étonnerait, parce qu'une civilisation suffisamment sage pour survivre jusqu'à inventer une très haute technologie devrait être sage. Hum ! Et nous terriens, si nous pouvions voyager dans les étoiles, et si nous détections une planète pleine de ressources, même habitée, que ferions nous ? Bien sûr on pense à Avatar.  Mais dans ce film les Na'vis sont des "primitifs" sans technologie. Si nous, terriens,  nous détections une autre civilisation technologique, nous l'espionnerions, puis nous établirions le contact, dans le but de savoir si elle constitue une menace ou au contraire une opportunité.  Et j'ose croire que nous établirions une charte de respect de la vie et des entités conscientes extra-terrestres, nous interdisant d'interférer avec leur monde. Je crois fortement que des extra-terrestres feraient de même, à moins qu'ils ne nous considèrent comme trop primitifs pour être intéressants.

L'explosion du soleil


Il se trouve des gens pour dire qu'en décembre 2012 le soleil va exploser, ou tout du moins gonfler ou entrer en éruption au point de rôtir la terre. Alors, est-ce possible ?

La réponse est : OUI ! Mais... dans ... cinq milliards d'années.  Les astronomes ont étudié le Soleil depuis de nombreuses années, et on découvert qu'il est vieux de cinq milliards d'années et vivra encore aussi longtemps. Dans le dernier milliard d'année de sa vie, toutefois, il va gonfler démesurément au point de centupler de diamètre, et il rôtira la Terre, dont tous les océans se mettront à bouillir. C'est certain. Mais c'est dans quatre milliards d'années !

Par contre, il arrive que le soleil entre en éruption.  C'est relativement fréquent, à peu près tous les onze ans.  Les conséquences en sont visibles sur la terre : Aurores boréales intenses, perturbations radio-électriques, voire perturbation des télécommunications et des réseaux électriques, danger pour les astronautes qui doivent revenir sur Terre. Mais on est loin de la fin du monde.

Toutefois, certaines éruptions sont plus violentes que d'autres. La plus violente jamais enregistrée de mémoire d'homme fut celle d'août 1859.  On pense que des éruptions aussi violentes n'ont lieu que tous les 500  ans.  Les aurores boréales furent visibles jusqu'aux tropiques, mais personne n'est mort.  Conclusion : ce ne sont pas les éruptions solaires qui causeront la fin du monde.

Le soleil peut-il s'éteindre ?

A l'inverse, le Soleil peut-il s'éteindre ? La réponse est NON, pas avant six milliards d'années, lorsqu'il aura épuisé tout son carburant nucléaire (de l'hydrogène).












La fin de la gravitation

Il y a des gens pour dire qu'en 2012 (tiens, tiens) la gravitation elle-même cessera ou diminuera au point que la terre explosera (ou gonflera, ou que cela provoquera des séismes, il y a plein de variantes). Voici la réponse : CE SONT DES PURES CONNERIES. Et je pèse mes mots.







L'explosion d'une étoile "super nova" proche du soleil

Une super nova, c'est une étoile qui explose. Car c'est possible ! Cela arrive environ une fois par siècle dans notre galaxie. Certaines étoiles, pas toutes, finissent leur vie dans une explosion catastrophique qui envoie des rayons gamma ultra puissants, mortels à des dizaines d'années-lumière de distance.  Quelles étoiles ? Celles qui sont au moins dix fois plus lourdes que le Soleil. Ouf ! On sait déjà que le Soleil n'explosera pas. Il n'est pas assez lourd.

Mais, peut-être y a-t-il dans notre voisinage des étoiles qui pourraient exploser ? Fort heureusement, non.  Pas avant des milliards d'années en tout cas. Donc c'est pas pour 2012...



La terre peut-elle tomber dans le soleil ?

Eh bien, non ! C'est absolument impossible pour de simples raison de mécanique céleste.  Voila, c'est dit.

La Lune peut-elle tomber sur la terre ?

La lune est à 384 700 Km de la Terre. Mais en fait, actuellement elle s'éloigne de la Terre, de 3,8 centimètres par an. Elle en était beaucoup plus proche il y a un milliard d'année.

Pourquoi la Lune s'éloigne-t-elle de la Terre ? A cause des marées. Les marées (dues pour moitié à la Lune) freinent la rotation de la terre, dont le jour s'allonge de quelques millisecondes par an. Et comme l'énergie totale du système Terre-Lune doit rester constante, la Lune s'éloigne... Jusqu'à ce que la rotation de la Terre soit suffisamment ralentie pour que le phénomène s'inverse (dans un milliard d'années) : La lune se rapprochera alors progressivement de la Terre, mais pas jusqu'à la toucher : lorsqu'elle arrivera à environ 130 000 Km , ce que l'on appelle la limite de Roche, elle éclatera et formera un anneau autour de la Terre, comme celui de Saturne. Cela se passera dans deux milliards d'années. Elle ne tombera donc pas sur la Terre.

la fin de la couche d'ozone

La couche d'ozone, au dessus de la stratosphère, protège la vie : elle empêche les rayons ultra-violets du Soleil d'atteindre la surface et de tuer la vie.  Car les ultra-violets ne provoquent pas seulement des coups de soleil : si la couche d'Ozone n'était pas là, ils pourraient carrément tuer les micro organismes et provoquer des cancers dans les plus grands.

Alors, peut-elle disparaître ? C'est possible, mais pour la faire disparaître complètement il faudrait les grands moyens : émettre plein de CFC pendant une grosse éruption solaire par exemple.  Le danger existe, mais il est faible.

Un nouveau déluge


Pour qu'il y ait "un nouveau déluge", il faudrait qu'il y en ait déjà eu un... Mais bon, admettons.  Il est un fait que certaines personnes craignent un "nouveau" déluge.  Est-ce possible ? Tout dépend de ce qu'on entend par "déluge".

S'il s'agit de pleuvoir pendant 40 jours et 40 nuits de manière continue sur une région donnée, alors oui, c'est possible. Le résultat sera une inondation qui peut être catastrophique, mais pas plus que celle causée en mai 2008 par le cyclone Nargis en Birmanie (138 000 morts). De là à parler de fin du monde...

Peut-il pleuvoir en même temps sur toute la planète ? La réponse est non. Pour qu'il pleuve, il faut qu'il y ait de la vapeur d'eau dans l'atmosphère, que la température baisse, et que l'air contienne suffisamment de "germes de gouttes d'eau", c'est à dire des poussières ou des bactéries à partir desquels les gouttes peuvent croître. (La forêt amazonienne envoie dans l'air tous les jours des milliards de bactéries qui sont autant de germes à partir desquels la pluie peut naître. En coupant cette forêt nous diminuons sérieusement les pluies sur la moitié du globe). Bref, cela fait trois facteurs qui ne peuvent pas avoir lieu simultanément sur toute la planète, ni même sur tout un continent, SAUF... en cas d'éruption volcanique du type "super volcan" ou de guerre nucléaire. Une catastrophe peut en cacher une autre !

Mais SI toute la vapeur d'eau de l'atmosphère se condensait d'un coup, quelle serait l'épaisseur de la couche d'eau qui se répandrait sur le sol ? Intéressante question.  Voyons voir : la masse de l'atmosphère est en gros de 5.1018 Kg. La troposphère (la couche basse de l'atmosphère) représente 80% de cette masse et contient pratiquement 100% de la vapeur d'eau. Dans cette troposphère la vapeur d'eau représente environ 2% de la masse totale de l'air. La quantité d'eau totale dans l'atmosphère est donc de 8.1016 kg (à noter que cela représente 0,006% de la masse totale des océans, ce qui fait pas mal d'eau quand même). Ceci dit, comme la surface de la terre est de 511 millions de km2, si toute cette eau tombait d'un seul coup sur la Terre en un déluge, chaque km2 recevrait 150 000 tonnes d'eau, soit 150 litres par m2. Ce qui nous fait une épaisseur d'eau de 15 centimètres. Eh oui, pas plus.  Pour un déluge qui engloutirait les continents, vous repasserez. Il n'y a tout simplement pas assez d'eau dans l'atmosphère.

Le jugement dernier

S'il faut en croire certains catholiques, Dieu n'a laissé aux hommes qu'une vie limitée dans le temps sur la Terre, et il jugera finalement tous les humains pour les envoyer soit au paradis soit en enfer (soit, dixit Thomas d'Aquin, au purgatoire, un endroit rigolo où on passe son temps à ne rien faire).  

En 999, tout le monde croyait que ce serait pour l'an mil. En 1999 il y en avait quelques-uns qui croyaient que ce serait pour l'an 2000 (il y même eu un film -raté- avec Schwarzie à ce sujet). Maintenant plus personne et surtout pas le Pape n'ose fixer une date. En fait, disons le tout net, ce sont des calembredaines, des conneries auxquelles vous feriez mieux de ne plus croire. Mais c'est vous qui voyez.

La fin du calendrier maya


Cette histoire de calendrier maya c'est un truc de pub génial. Quel buzz ! On ne parle que de ça sur internet. Mais souvenez-vous : le mec qui a inventé ça et qui a répandu le buzz travaillait pour la promo d'un film. 2012, naturellement. Alors remettons les pendules à l'heure:



Bonne année 2012 !

Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (89) :

Page : [3] 

Camillette
Le 16/12/2012 à 11h14
La fin du monde? Mais mdr comment ils peuvent savoirent sa,ils savent méme pas dire la météo pour le lendemain le 22 on riera bien :D♥
une meuf
Le 15/12/2012 à 19h14
juste une chose a dire bonne annee 2013 a tous si la fin du monde etait pour dans une semaine au aurais deja les signe pas de guerre prevu ni rien d\\\'autre donc bon moi je vous dit on se revoir le 22 et on passe les fete en rigolant bien de toute c connerie en 1 siecle on a du nous faire croire 30 fois a la fin du monde be moi je rie bien car rien ne sais passer et sa sera pareil cette fois si sur ce bonne fete de fin d\\\'anne et bon courage pour les flipper du 21 <br />rn
coolab2012@yahoo.FR
Le 14/12/2012 à 15h52
IL N AURA RIEN.CHACUN DE NOUS A SA FIN DU MONDE.DONC TESEZ VOUS.
huguette
Le 14/12/2012 à 09h08
il faut arrêter de parler de la fin du monde est sa n'existe pas car c'est le calendrier de maya.
Marek
Le 11/12/2012 à 20h04
Dieu n'existe pas, et la fin du monde c'est pas avant longtemps mais la fin de l'humanité sa dépend de nous.
piotrus
Le 09/12/2012 à 15h28
la fin du monde? c'est tous les jours, toutes les secondes...
tom
Le 08/12/2012 à 22h28
Qu'est ce qu'on va rigoler le 22 en se foutant de la gueule de ces illuminés!
xela
Le 06/12/2012 à 00h42
que des bobards sa fait la je ne c combien de fois et toujours rien tous ce que je vous demande c'est de faire la prière!!!!!!
tatane
Le 06/12/2012 à 00h37
pas de panique il y aura point de fin du monde le 21 decembre 2012 a 12h12min12s c prevu pour l'an 2036 ok bonne heureux(se) année a tous et on se retrouve l'année prochaine 2013.
méo
Le 06/12/2012 à 00h26
il n'y aura pas de fin du monde il faut arréter le delire a de balle c'est de la merde koa!seul dieu le sait.<br />rn
wilson
Le 02/12/2012 à 18h08
pk c des mitho comme sa ses maya<br />rn
nono
Le 01/12/2012 à 05h43
personne ne peut prédire la fin du monde seul dieu le peut

arrêter de dire des connerie

tinounoune samia
Le 30/11/2012 à 23h38
Salut, moi j'y crois en tout qu'à vu tous se qui se passe dans le monde c'est l'homme qui la détruit il y a trop de pollution, intempérie, plus de saison, mais de toute façon ils nous le diront pas.

Vous imaginez la panique dans le monde se serez un truc de ouf!!!

Les boumequeurs qui ont été construit seront pour les plus riches nous on est rien juste une petite poussière parmi tant d'autre!
Lisa
Le 30/11/2012 à 18h37
Ils ont annoncé la fin du monde quand j'avais 2 ans... 12 après, ils nous balancent ça à nouveau sur le pif, comme si on en parlait déjà pas assez... Bref, à tous ceux qui y croient encore : VOUS POURREZ FÊTER NOËL CETTE ANNEE ET ENCORE BEAUCOUP D'AUTRES ANNEES VONT SUIVRE !!! LA FIN DU MONDE EST IMPREVISIBLE !!!
adam
Le 22/11/2012 à 09h29
vous parler toujours de fin de mond 2012, en a entendu ca a la fin d'annee en 1999 tout le monde dise a 2000 le mond ceras fini pourquoi alors en vie 12 ans de plus ci ses gent ce tremps il se trompes d'un an ou deux ans mais pas 12, moi je trouve ca pas vrais moi je sais la fin quand je mort ci ma fin de mond et chaquin a ca fin de mond et persson ci quand et ce que son va finir,et nous en quroi en dieu si lui le seul qui sais quand le mond seras fin et si lui qui deside,





il faut pas avoir peur moi j'ai pas peur.
<page précédente (plus récents)    page suivante (plus anciens) >

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page