Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Surpopulation

L'explosion démographique a de quoi faire peur. Que peut-on y faire ? On a souvent l'impression d'assister, impuissant, à la folle croissance de la population du globe. Mais le risque de surpopulation est-il toujours d'actualité ? Quelle est, au fait, la population optimale de la planète ? Quelles sont les solutions ? Cette page répond à toutes ces questions...

Population actuelle du globe:
Naissances cette année
Naissances Aujourd'hui
Décès cette année
Décès aujourd'hui
Augmentation de la population aujourd'hui

L'évolution de la population mondiale (en millions d'habitants)

(attention, l'échelle de gauche est logarithmique : cela signifie qu'une croissance qui semble linéaire comme celle de l'Asie entre 1950 et 1990 est en réalité exponentielle)
evolution de la population mondialeSelon le scénario le plus probable (le scénario moyen, en trait plein), la population mondiale devrait atteindre son maximum vers 2050 ou 2060 avec neuf milliards d'êtres humains sur notre planète, puis redescendre ensuite, mais très lentement. Encore faut-il préciser que ce scénario moyen est assez optimiste car il suppose que des mesures efficaces (contraception notamment) seront prises pour enrayer cette hausse vertigineuse. Ce n'est pas le pape avec ses prises de positions débiles sur le préservatif qui va arranger les choses.

Quelles conséquences ?

 La question principale qui se pose, est : la Terre, notre planète, peut-elle supporter cette population de manière durable ? Et la réponse est : NON ! Il faut préciser cette réponse car en fait il y a deux questions qui se cachent la dedans :
Et ces deux questions sont liées ! Pour nourrir neuf milliards d'humains, il faudrait (faudra ?) généraliser l'agriculture intensive et anti-écologique telle qu'elle se pratique en Europe, au Japon et aux USA à toute la planète.  En fait ce qui se produira le plus probablement c'est que le nombre d'être humains mal nourris ou souffrant de famine chronique va croître de manière vertigineuse, accentuant encore les écarts entre les pays dits "du Nord" et ceux "du Sud".

Quand on sait que l'empreinte écologique de la population mondiale est d'ores et déjà supérieure à la surface des terres utilisables pour la production agricole et industrielle,  il est malheureusement certain que neuf milliards d'individus ne peuvent pas vivre de manière durable sur notre planète.

Quelle population maximum notre planète peut-elle supporter ?

 La population maximum qu'elle peut soutenir de manière durable dépend du mode de vie de ses habitants ! Si l'on veut que tout le monde puisse, un jour, bénéficier de la qualité de vie d'un occidental (disons un français, dont l'empreinte écologique est de 4,4 hectares par personne), alors le calcul est simple :

surpopulation de la terre La surface de nature "utilisable" de la terre (surface des terres émergées moins les déserts et les surfaces habitées) est d'environ 13 milliards d'hectares. Il suffit donc de diviser 13 milliards par 4,4 et on trouve à peu près trois milliards d'habitants.  Eh oui, c'est le nombre maxi d'êtres humains que la planète peut supporter de manière durable. Si la population mondiale dépasse ce seuil (ce qui est le cas depuis les années 1970), alors nous dégradons irréversiblement la planète, nous gaspillons ses richesses,  et nos descendants vivront automatiquement moins bien que nous. Peut être pas tout de suite, car les cycles de changement sont lents, mais dans un siècle on vivra moins bien qu'aujourd'hui.

Sans aller jusqu'à dire comme Michel Tarrier, un écologiste scientifique,  que "faire des enfants tue", il faut reconnaître que la croissance non maîtrisée de la population mondiale est le problème numéro un de la planète.

A moins d'une prise de conscience écologique mondiale, qui nous permette de réduire  notre empreinte écologique à moins de 2,9 hectares. Et ça, quand même assez utopique.

Et pour la France ?

Sa surface comme chacun sait est de 550 000 Km2.  Réservons 20% de cette surface pour nos habitations, nos villes, nos moyens de transports (routes...), et les espace naturels à préserver absolument, reste  444 000 Km2,  soit 44,4 millions d'hectares. Et puisque l'empreinte écologique d'un français tourne autour de 4,4 Ha, cela donne une population "soutenable" de 10 millions d'habitants.  Les français sont d'ores et déjà six fois trop nombreux, ils maintiennent leur niveau de vie en pillant les ressources des autres pays. Ce n'est pas une phrase en l'air, mais le résultat d'un calcul mathématique.

7 solutions à la surpopulation mondiale

La racine du problème, c'est que nous raisonnnons toujours comme nos ancètres d'il y a deux mille ans, pour lesquels la croissance de la tribu était ce qui comptait le plus. Nous sommes tellement habitués à croire que "plus on est nombreux, plus on est fort" que nous avons du mal à accepter ou même à imaginer que, dans le monde moderne, c'est exactement l'inverse.  Dans un monde aux ressources limitées, plus on est nombreux, plus on est faible. Nos instincts tribals, renforcés pendant des siècles par les trois grandes religions monothéistes, pour une fois toutes d'accord sur le "croissez et multipliez", ne nous servent plus, ils nous desservent.

Le contrôle des naissances semble une solution raisonnable, même s'il se heurte à d'innombrables problèmes pratiques et éthiques. Mais si l'on raisonne froidement, en n'écartant aucune alternative, il existe  sept solutions possibles a priori pour résoudre le problème de la surpopulation au niveau mondial :

  1. La guerre. Le génocide. Variante : la pandémie provoquée.
  2. L’interdiction ou la limitation des naissances, par la religion, ou l’état. Plus extrème, la stérilisation partielle de l’humanité, ou la stérilisation totale d’une grande partie de celle-ci
  3. La bunkerisation : vivre dans un pays-bunker,  s'entourer de murailles et regarder le reste de la planète crever de faim. (Merci, Trump!)
  4. La fuite en avant technologique. L'idée que les rendements agricoles pourront toujours augmenter, que les cultures hydroponiques, ou les algues, ou les insectes, pourront alimenter les humains de demain
  5. L’euthanasie. L’instauration d'un âge limite légal.
  6. La génétique. La miniaturisation des humains, ou la création d’une nouvelle race nécessitant moins de ressources
  7. La fuite vers l’espace

Certaines de ces "solutions" semblent (et sont !) pires que le mal. Il semble a priori que la limitation des naissances par une loi acceptée par tous soit la seule solution moralement satisfaisante.

Et pourtant, que vous le vouliez ou non, chacune de ces  sept "solutions" possède d’ores et déjà ses défenseurs, ses lobbys. Dans cette partie d’échecs planétaire ils avancent leurs pions. Consciemment ou non, chacun de nous sera dans l'avenir de plus en plus contraint de choisir entre l'une ou l'autre de ces sept solutions, qui représentent donc sept forces qui infuencent l'actualité, et même, inconsciemment, la plupart de nos décisions à nous, simples citoyens.

La prochaine fois que vous lirez; écouterez ou regardrez l’actualité internationale,  ou même nationale, demandez-vous pour chaque évènement « Laquelle de ces sept forces est derrière tout ça ? Lesquels de ces sept  facteurs sont à l'oeuvre ici ?». Vous verrez que c'est étonnant et enrichissant de de sentir qu'on possède l'une des clefs pour décoder le présent !



Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (84) :

Page : [1] 

Gilbert
Le 03/02/2017 à 10h37
Voici une solution pour réduire la population mondiale :

https://youtu.be/dRb2oMW_EoU
pays pauvre
Le 21/01/2017 à 00h45
Dans certain pays pauvres, les gosses c'est la retraite. Combien cela couterait de payer une retraite à ces gens qui font encore dix enfants. Ce serait plus rentable/

Alloc
Le 21/01/2017 à 00h41
au delà de deux enfants Plus d'allocs. Ça dissuaderait.
tjbreizh
Le 05/01/2017 à 21h35
En effet la surpopulation est un véritable fléau aujourd'hui et la solution elle existe belle et bien.il faut réduire la natalité et vite la planète n'en peut plus elle est a bout de souffle alors qu'attende nos politiques pour inverser la tendance ? C'est bien eux qui ont les pouvoirs, les glaciers fondent a une vitesse effrayante n'est-ce pas une preuve du réchauffement .ce constat est pourtant décrié depuis plusieurs années par les spécialistes ,pollution de l'air dans nos villes et nos campagnes, pollution de l'eau par une agriculture intensive (et oui il faut bien nourrir tout ce petit monde qui grossi d'année en année). Les algues verte qui déferlent sur nos cotes bretonne,les 4 saisons qui ne veulent plus dire grand chose,cet acharnement a construire a tout va n'importe ou, certaine espèces d'insectes et d'animaux sauvage en voie d'extinction voir même qui ont déjà disparu, qu'allons nous laisser aux générations futur, qu'attendent les pouvoirs en place ?
Didier
Le 27/11/2016 à 20h11
Serge Boisse, il vous faut rejoindre l'association Démographie Responsable

pat_busy
Le 16/11/2016 à 21h34
bonsoir

pour etre tres concis: la planete (et ses habitants, hommes, animaux et plantes) ne se porterait-elle pas mieux si on etait 10 fois moins nombreux? Autant du point du point de vue de la pollution (moins de rejets) que de la consommation (moins de culture intensive et d'exploitation abominable de l'animal, considere de plus en plus comme un produit, c'est le terme utilise, renseignez-vous sur la vie d'un poulet 1er prix!). Mais alors pourquoi nos politiques incitent-elles encore a la CROISSANCE, la CONSOMMATION, la NATALITE, bref tout ce qui peut accelerer la destruction de notre habitat et une deterioration des conditions de vie de ces enfants qui vont nous succeder? L'immédiatité pardi, payer les pensions, faire rentrer des recettes fiscales,... C'est un resume mais je pense que tout le probleme est la: 10x (ou mieux, 100x) moins d'humains sur terre = une qualite de vie pour ceux qui la peuplent bien superieure, de la nourriture plus saine, un habitat moins cher ou qu'il soit, un air plus pur, de l'energie a profusion, presque gratuite meme avec l'avancee des technologies solaires ou autres, et tout cela ne pourra qu'entrainer une disparition des conflits, de la pauvrete et finalement de la souffrance des hommes. Le pire c'est que malgre que l'on sache deja tout cela, on continue a foncer droit dans le mur. Je finirai par cette phrase entendue dans une trilogie bien connue: 'l'homme est comme un virus , il se multipliera jusqu'a extinction de son hote, cad de la Terre'. Mais gardons l'espoir, beaucoup de bonnes choses peuvent se passer d'ici la. Je garde ce jet de pensees, ne vous etonnez pas a le retrouver plus tard ailleurs et plus etoffe par des propositions de solutions, tombant toutes sous le point 2 de l'article ci-dessus, etant le plus raisonnable voire le seul plausible a mes yeux.
max
Le 12/10/2016 à 11h18
avec de magnifiques fautes d'orthographe et de conjugaison dsl
max
Le 12/10/2016 à 11h15
le controle des naissances serait selon moi la meilleure solutions , mais il faudrait sûrement protéger nos frontières , car les pays ne voulant pas adopter cette règle et , quand viendra le moment fatidique ou leur population mourra de fin et de problèmes autres liés à la surpopulation sera contraint d'esseyer de prendre nos terres
NOEL
Le 09/10/2016 à 20h07
De toute façon , il y aura une 3 guerre mondial . Faut pas ce l euree... Les umilunati feron en sorte que cela arrive ,
cc
Le 02/10/2016 à 14h52
nul les gens ont le bien le droit de vivre
Claudec
Le 03/09/2016 à 22h10
Vient de paraître



"Surpopulation humaine - La cause de tous nos maux"



À l’aube de notre ère, la Terre était peuplée d’environ 250 millions d’êtres humains. Aujourd’hui, cette population s’élève à 8 milliards, dont 1 milliard et demi de pauvres profonds. L’homme et le progrès dont il est l'auteur ont ainsi créé, en 20 siècles, environ 6 fois plus de miséreux qu’il y avait d’habitants de toutes conditions sur terre, à une époque qui peut être considérée comme le début de son entreprise de civilisation à l’échelle planétaire ; quel que soit le bénéfice qu’en tirent ceux qui échappent à la pauvreté profonde et leur nombre.



C’est avec une population moindre, en orientant sa créativité vers la recherche du “mieux” plutôt que du “toujours plus”, que la société pourrait moins produire, moins consommer, moins gaspiller et réduire les inégalités sociales.



Par l’étude de la pyramide sociale, l’auteur démontre les causes réelles et profondes de la répartition inégale des richesses ainsi que des périls que fait courir, à l’humanité comme à la planète, une démographie galopante.

-------------------

Autoédité, ce livre (136 pages 15x21) peut être commandé à l’adresse suivante, au prix de 11,90€ http://www.lulu.com/content/livre-%c3%a0-couverture-souple/surpopulation-humaine---la-cause-de-tous-nos-maux/19305656
cenred
Le 25/06/2016 à 17h33
l éducation des filles me semble ètre la meilleur solution et la plus humaine à une baisse de la natalité.<br />rnDans les pays occidentaux ou les femmes font des études et travaillent, elles font peu d enfants.<br />rnPlus les femmes sont pauvres, peu éduquées et plus elles ont des enfants: Afrique,moyen orient, Inde etc...<br />rn
Anna
Le 20/05/2016 à 15h46
Tombée par hasard sur :



https://youtu.be/6CttqmYCiow



Quand on pense que ça a été enregisté en 72 !
Claude Courty
Le 29/03/2016 à 06h14
Invitation à visiter

http://claudec-abominablepyramidesociale.blogspot.com

&

http://pyramidologiesociale.blogspot.fr

julot
Le 28/12/2015 à 09h48
Et dire que la bonne morale vous dicte de faire des gosses. Comme ci ça pouvait aller mieux. Bien content de ne pas en avoir, ils n'auront pas à ramer (à tous les sens du terme).



Merci Mr Boisse, je me sens moins seul.
page suivante (plus anciens) >

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts fait par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page