Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Surpopulation

L'explosion démographique a de quoi faire peur. Que peut-on y faire ? On a souvent l'impression d'assister, impuissant, à la folle croissance de la population du globe. Mais le risque de surpopulation est-il toujours d'actualité ? Quelle est, au fait, la population optimale de la planète ? Quelles sont les solutions ? Cette page répond à toutes ces questions...

Population actuelle du globe:
Naissances cette année
Naissances Aujourd'hui
Décès cette année
Décès aujourd'hui
Augmentation de la population aujourd'hui

L'évolution de la population mondiale (en millions d'habitants)

(attention, l'échelle de gauche est logarithmique : cela signifie qu'une croissance qui semble linéaire comme celle de l'Asie entre 1950 et 1990 est en réalité exponentielle)
evolution de la population mondialeSelon le scénario le plus probable (le scénario moyen, en trait plein), la population mondiale devrait atteindre son maximum vers 2050 ou 2060 avec neuf milliards d'êtres humains sur notre planète, puis redescendre ensuite, mais très lentement. Encore faut-il préciser que ce scénario moyen est assez optimiste car il suppose que des mesures efficaces (contraception notamment) seront prises pour enrayer cette hausse vertigineuse. Ce n'est pas le pape avec ses prises de positions débiles sur le préservatif qui va arranger les choses.

Quelles conséquences ?

 La question principale qui se pose, est : la Terre, notre planète, peut-elle supporter cette population de manière durable ? Et la réponse est : NON ! Il faut préciser cette réponse car en fait il y a deux questions qui se cachent la dedans :
Et ces deux questions sont liées ! Pour nourrir neuf milliards d'humains, il faudrait (faudra ?) généraliser l'agriculture intensive et anti-écologique telle qu'elle se pratique en Europe, au Japon et aux USA à toute la planète.  En fait ce qui se produira le plus probablement c'est que le nombre d'être humains mal nourris ou souffrant de famine chronique va croître de manière vertigineuse, accentuant encore les écarts entre les pays dits "du Nord" et ceux "du Sud".

Quand on sait que l'empreinte écologique de la population mondiale est d'ores et déjà supérieure à la surface des terres utilisables pour la production agricole et industrielle,  il est malheureusement certain que neuf milliards d'individus ne peuvent pas vivre de manière durable sur notre planète.

Quelle population maximum notre planète peut-elle supporter ?

 La population maximum qu'elle peut soutenir de manière durable dépend du mode de vie de ses habitants ! Si l'on veut que tout le monde puisse, un jour, bénéficier de la qualité de vie d'un occidental (disons un français, dont l'empreinte écologique est de 4,4 hectares par personne), alors le calcul est simple :

surpopulation de la terre La surface de nature "utilisable" de la terre (surface des terres émergées moins les déserts et les surfaces habitées) est d'environ 13 milliards d'hectares. Il suffit donc de diviser 13 milliards par 4,4 et on trouve à peu près trois milliards d'habitants.  Eh oui, c'est le nombre maxi d'êtres humains que la planète peut supporter de manière durable. Si la population mondiale dépasse ce seuil (ce qui est le cas depuis les années 1970), alors nous dégradons irréversiblement la planète, nous gaspillons ses richesses,  et nos descendants vivront automatiquement moins bien que nous. Peut être pas tout de suite, car les cycles de changement sont lents, mais dans un siècle on vivra moins bien qu'aujourd'hui.

Sans aller jusqu'à dire comme Michel Tarrier, un écologiste scientifique,  que "faire des enfants tue", il faut reconnaître que la croissance non maîtrisée de la population mondiale est le problème numéro un de la planète.

A moins d'une prise de conscience écologique mondiale, qui nous permette de réduire  notre empreinte écologique à moins de 2,9 hectares. Et ça, quand même assez utopique.

Et pour la France ?

Sa surface comme chacun sait est de 550 000 Km2.  Réservons 20% de cette surface pour nos habitations, nos villes, nos moyens de transports (routes...), et les espace naturels à préserver absolument, reste  444 000 Km2,  soit 44,4 millions d'hectares. Et puisque l'empreinte écologique d'un français tourne autour de 4,4 Ha, cela donne une population "soutenable" de 10 millions d'habitants.  Les français sont d'ores et déjà six fois trop nombreux, ils maintiennent leur niveau de vie en pillant les ressources des autres pays. Ce n'est pas une phrase en l'air, mais le résultat d'un calcul mathématique.

7 solutions à la surpopulation mondiale

La racine du problème, c'est que nous raisonnnons toujours comme nos ancètres d'il y a deux mille ans, pour lesquels la croissance de la tribu était ce qui comptait le plus. Nous sommes tellement habitués à croire que "plus on est nombreux, plus on est fort" que nous avons du mal à accepter ou même à imaginer que, dans le monde moderne, c'est exactement l'inverse.  Dans un monde aux ressources limitées, plus on est nombreux, plus on est faible. Nos instincts tribals, renforcés pendant des siècles par les trois grandes religions monothéistes, pour une fois toutes d'accord sur le "croissez et multipliez", ne nous servent plus, ils nous desservent.

Le contrôle des naissances semble une solution raisonnable, même s'il se heurte à d'innombrables problèmes pratiques et éthiques. Mais si l'on raisonne froidement, en n'écartant aucune alternative, il existe  sept solutions possibles a priori pour résoudre le problème de la surpopulation au niveau mondial :

  1. La guerre. Le génocide. Variante : la pandémie provoquée.
  2. L’interdiction ou la limitation des naissances, par la religion, ou l’état. Plus extrème, la stérilisation partielle de l’humanité, ou la stérilisation totale d’une grande partie de celle-ci
  3. La bunkerisation : vivre dans un pays-bunker,  s'entourer de murailles et regarder le reste de la planète crever de faim. (Merci, Trump!)
  4. La fuite en avant technologique. L'idée que les rendements agricoles pourront toujours augmenter, que les cultures hydroponiques, ou les algues, ou les insectes, pourront alimenter les humains de demain
  5. L’euthanasie. L’instauration d'un âge limite légal.
  6. La génétique. La miniaturisation des humains, ou la création d’une nouvelle race nécessitant moins de ressources
  7. La fuite vers l’espace

Certaines de ces "solutions" semblent (et sont !) pires que le mal. Il semble a priori que la limitation des naissances par une loi acceptée par tous soit la seule solution moralement satisfaisante.

Et pourtant, que vous le vouliez ou non, chacune de ces  sept "solutions" possède d’ores et déjà ses défenseurs, ses lobbys. Dans cette partie d’échecs planétaire ils avancent leurs pions. Consciemment ou non, chacun de nous sera dans l'avenir de plus en plus contraint de choisir entre l'une ou l'autre de ces sept solutions, qui représentent donc sept forces qui infuencent l'actualité, et même, inconsciemment, la plupart de nos décisions à nous, simples citoyens.

La prochaine fois que vous lirez; écouterez ou regardrez l’actualité internationale,  ou même nationale, demandez-vous pour chaque évènement « Laquelle de ces sept forces est derrière tout ça ? Lesquels de ces sept  facteurs sont à l'oeuvre ici ?». Vous verrez que c'est étonnant et enrichissant de de sentir qu'on possède l'une des clefs pour décoder le présent !



Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (90) :

Page : [6] 

Lucide
Le 06/06/2012 à 16h46
La vraie raison du "Printemps arabe" est une croissance démographique non maitrisée. En 2050, la démographie mondiale dépassera le 9 milliards d'humains vivants sur cette terre. Quel sera cette démographie galopante simplement à la fin de ce siècle ? Un contrôle des naissance à l'échelle planétaire est nécessaire. Vaut-il mieux avoir 100 milliards d'humains dont 98% vivent dans la misère ou alors seulement environ 2 milliards avec un niveau de vie satisfaisant pour tous ??
José
Le 13/05/2012 à 13h34
Curieusement, alors que procréer sans limites est considéré comme une liberté fondamentale (et même honoré), piétiner le potager de son voisin est un délit. Pourtant le résultat est le même, non?

Au 5e enfant, les parents reçoivent encore des félicitations (!?), alors que tout nous démontre qu'il est bien plus difficile de ne pas les faire; où est la logique?
besses48
Le 08/02/2012 à 15h32
DEMOGRAPHIE (SURPOPULATION) et POLLUTION



EVIDENCE

La Pollution Planétaire Globale (PPG), résultant de la consommation des habitants de la Terre, est égale au produit de la Pollution Individuelle Moyenne (PIM)

par la Population Planétaire Réelle (PPR)

PPG = PIM x PPR



CONSTAT

Il ne faut pas se faire d’illusion quant à la possibilité

de réduire la Pollution Individuelle Moyenne,

En effet :

Où sont les politiques et habitants des pays développés,

qui parlent seulement de Taux de Croissance et ne rêvent que de Pouvoir d’Achat,

qui seraient aujourd’hui sérieusement prêts à réduire leur consommation personnelle ?

Quant à ceux qui connaissent la faim et la misère dans les pays sous-développés,

De quel droit leur interdire de vouloir améliorer leurs conditions de vie ?



Qui peut également croire que la deuxième variable :

la Population Planétaire Réelle puisse s’infléchir favorablement ?

Personne ! En effet :

Aucun politique ou homme de pouvoir n’aura d’ici longtemps le courage de dire,

de décider une régulation des naissances et un contrôle de la démographie dans son pays.

La population est pour eux l’un des moteurs de l’économie…

Moins de monde, moins de consommation, donc moins de profits pour nos dirigeants patrons !

Plus de naissances, plus d’esclaves, plus de bas salaires, de précarité, plus de gains pour eux !

Situation entretenue qui remplit malhonnêtement le porte-monnaie de cette minorité!...



Arguments à disposition, ils s’appuient sur autant d’idéologies, certaines criminelles :

les cultures, les religions, les coutumes, les mœurs, la soi-disant liberté, etc.

la nécessité de fonder un foyer, une famille (qu’ils font exploser ensuite sans grand souci) …

Mobilité, disponibilité, éloignement des conjoints, horaires abusifs, etc.

Un « petit monde » de bandits hypocrites menant à la baguette leur planète d’esclaves !!!...



CONCLUSION

La consommation et la Pollution Planétaire Globale ne peuvent donc que croître

inexorablement jusqu’à la catastrophe, puisque aucun dirigeant n’a le sursaut d’humanisme

qui s’impose désormais si tant est qu’une chance existe encore de « sauver notre planète ».

A savoir.

« Il est urgent que chaque famille, chaque tribu, chaque nation, chaque continent, …

ne fasse naître que les seuls enfants qu’ils sont capables de nourrir, de faire vivre dignement

et d’assurer la subsistance dans leur milieu d’origine, sans aide extérieure ni expatriation. »



En l’absence d’un tel comportement général suggéré puis consenti, ou d’une décision imposée,

nous devons nous rendre à l’évidence de l’irresponsabilité des « Grands de ce Monde,

qui ont organisé le déclin, et déjà programmé la mort, de la Planète bleue.

Ne s’associent-ils pas pour préparer leur plan de sauvetage,

et construire, sous couvert de progrès techniques,

le refuge des élites qu’il convient d’appeler

« Palace International de l’Espace »

et non pas, pour nous flatter,

la « Station Spatiale

Internationale

?

Paul VIALA, le 4 février 2008

B.G.
Le 24/01/2012 à 09h10
sa me dégoute!tout ce que sa veux faire ajd c'est faire des enfants et encore plus d'enfants!il DEVRAIT avoir une limite par famille comme ont dit les autres plus bas,1 enfant par famille,2 maximum....
Didier
Le 14/12/2011 à 16h23
Bien sûr, la surpopulation est le problème clef. Si l'on échoue à stopper notre expansion démograhique puis à réduire notre nombre en faisant fortement baisser la natalité, inutile de se donner du mal à tenter de résoudre les autres problèmes environnementaux, cela ne servira à rien.
Manso
Le 27/11/2011 à 09h04
Tout à fait en accord avec cet article, à ceci près que depuis sa rédaction, la situation a encore empiré ! En effet, la projection moyenne de l'ONU a été revue à la hausse : plus de stabilisation à 9 milliards en 2050 puisque nous devrions atteindre les 10,1 milliards en 2100...

Ceci étant, il existe aussi une projection basse qui table sur 8,1 milliards en 2050 et 6,2 milliards en 2100. C'est cet objectif ambitieux qu'il faut promouvoir et c'est aussi le message que tente de faire passer l'association Démographie Responsable.

http://www.demographie-responsable.org/

looping
Le 25/11/2011 à 20h44
c'est sur nous sommes beaucoup trop sur la planete

je suis content de voir enfin des personnes qui sont d'accord avec moi, je me sentais seul

je pense qu'il faut limiter le nombre d'enfants par foyer (1 peu comme au Japon)pour la survie de notre terre mere et de ses habitants
Alice
Le 12/03/2011 à 18h59
Aujourd'hui, et depuis toujours d'ailleurs on ne peut traiter ni même évoquer le problème de la surpopulation sans se faire insulter voire traiter de nazis (expliquez moi la comparaison?).



On nous rabat que la gloire de la France c'est son "bon" taux de natalité, car cela va enfin donner force à notre économie et annuler le problème des retraites et autres inepties.

On a vraiment l'impression que des irresponsables imbéciles gouvernent, administrent et manipulent à d'autres irresponsables imbéciles. Mais est-ce bien qu'une simple impression?



Personnellement nous avons décider de na pas faire d'enfants, pour leur bonheur, le notre et celui de toutes les espèces vivantes que l'espèce humaine ne cesse de par son complexe de supériorité de massacrer.



C'est un véritable immense holocauste que l'espèce la plus nuisible est en train de réaliser.



Laissons les dans leur M#####.



sauvagecamomille
Le 04/02/2011 à 15h46
On en parle de surpopulation mais personnes n'agit, on est prit à la gorge. Je pense qu'il faut sensibiliser les personnes, rendre les dit pays industrialisés autonome par leurs ressources, alimentaire et autres. Simplifier nos mode de vie et les placer d'avantage dans la vie,les liens. Je peux dire que je ne me sens pas vivre, vivre c'est il me semble chercher à être heureux, savourer la vie, les instants. Voir des sourires. Déguster les aliments, s'émerveiller de la beauté de la nature, créer des ambiances agréables à vivre. Notre idéal est bien trop dans le matérialisme pur, et les objets n'ont plus de valeurs, de symbolique. On ne connaît plus le travail qu'ils ont nécéssités. Plein d'objets, on se croient libre mais je crois que l'on est prisonnier, et dans nos vies super confortable, nous ne gambadons plus dans la nature mais passons nos vies assis alors que nous sommes des êtres vivant. Mais pour repirer l'air des pots d'échappements... Non merci! Il faudrait que des groupes se mobilisent, réfléchissent à la question, que l'on envisage un nombre d'enfants. Nous devons avoir de la place et laisser de la place aux autres êtres vivants ou plantes, biodiversité dont nous sommes dépendants pour notre survie!
Serge Boisse
Le 30/03/2010 à 20h21
cher BOCADORA,

le site n'est pas moribond du tout ! sa fréquentation (800 visiteurs unique par jour) ne cesse d'augmenter, au contraire ! Et je rajoute toujours des nouvelles pages...
BOCADORA
Le 29/03/2010 à 18h45
CE SITE ME PARAIT MORIBOND . PAS DE COMMENTAIRES DEPUIS AOUT 2009.....

Y AURAIT IL DEPOPULATION OU DEMOBILISATION ?

LE FOND DE TOUTE QUESTION Y COMPRIS CELLE CI SE RAMENE TOUJOURS A LA FONTAINE "EN TOUTE CHOSE IL FAUT CONSIDERER LA FIN" , SINON LA FORCE DES CHOSES REGLERA LA QUESTION.



ON A PAS BESOIN D ETRE AUSSI NOMBREUX POUR SE DEVELOPPER SI ON RESPECTE L ETRE HUMAIN ET SI L ON CHERCHE A LE VALORISER. MAIS ON S'EN FOUT PARTOUT TANT QUE LES DECHETERIES DE TOUTE NATURE( MATERIELLES ET HUMAINES )ONT ENCORE DES CAPACITES D ACCUEIL.

lamenocturne
Le 03/08/2009 à 23h33
alors disont qu'heureusement qu'il y as eux les guerres pour restreindre le nombre d'habitant et toute ces epidemie etc...



Toutes ces données chiffrer qui cherchent a faire peur sa me fait presque m'enerver parceque sa c'est des chiffres qui ne veulent strictement rien dire, il serait plus interessant de voir comment sont-ils calculer, par qui ?



Pour ceux qui veulent du reellement alarmant, regarder juste le déclin des populations des requins, 90% en moins de 60 ans, 1 millions 500 milles tuer par semaine! toutes especes confondu pour les ailerons, un marché ou seul la drogue rapporte plus!



A partir de la c'est trés simple. Les requins c'est les plus grand predateur des eaux, ils limitent la population des mangeur de plancton, si on supprime les requins, c'est le déclin du plancton aussi, et c'est donc une grosse production d'air en moins...



Pour parler du sujet d'alimentation, quand on sais qu'on produit a l'heure actuel 3 fois la quantité suffisante pour nourrire la planète, et qu'on voit rien qu'en france les tonnes de lait, de legume qui sont jeter brulé etc... a cause des quotas la questions c'est pas que vas t on faire de la planète, mais que fait l'humanité?
mikaisa
Le 22/04/2009 à 17h43
je souhaite cultiver 1 ha de legume en complement de salaire et pouquoi pas en vivre, comment faire? quel sont les demarches administrative?
autrevie
Le 16/12/2008 à 20h02
tout dépend de notre manière de vivre,si ont se mettraient aux materiaux naturel,à quitter les villes et cultiver la terre normalement,ont peux vivre tres tres nombreux.1ha peux nourrir 30 familles max sur un ans (dans les meilleurs condition)en moyenne ha pour 15 familles.

je dis pas que tout le monde dois cultiver la terre,une personne seul peux cultiver 1 ha c'est pas insurmontable,surtout avec l'aide de machines.
une fille
Le 21/11/2008 à 10h59
Je vouderais que cette page ne soit pu en chantier pour pouvoir me cultivé & mieu aprendre a sauver ma planet :)
<page précédente (plus récents)    

Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page