Journal d'un terrien

Web log de Serge Boisse

On line depuis 1992 !

Recherche personnalisée

Quelques faits sur l'état de la planète et le développement durable

Voici, à mon avis, les faits les plus importants (et souvent ignorés) sur l'état de notre planète et de ses habitants. Je vous les livre ici "en vrac",  sous forme de petits phrases, à la manière d'un Haiku Japonais

Les droits des terriens

En 2025,  cinq milliards d'hommes auront des difficultés à s'approvisionner en eau.
En 2008, déjà 1,2 millions de personnes n'avaient pas accès à l'eau potable.
La planète pourrait nourrir 12 milliards d'habitants. Pourtant, les famines existent.
Chaque année deux millions d'enfants meurent prématurément à cause de la pollution, dont la moitié dans les pays en voie de développement.

Des menaces très réelles

En dix ans, la culture des OGM a couvert 5% des terres arables du monde, soit 102 millions d'hectares.
Si le nord est en train de désindustrialiser, le Sud a besoin d'industries. Les enjeux sont donc différents.
Le transport dépend à 98% du pétrole et sa demande croît de 2% par an.
En 1900, la production d'énergie mondiale était 500 millions de tonnes-équivalent pétrole (TEP). En 2008, elle était de 9 milliards de TEP
En 2007, la population urbaine a dépassé pour la première fois la population rurale.
En 2005, l'ouragan Katrina aux USA (1800 morts) a fait couler plus d'encre que le séisme du cachemire (73 000 morts).
Depuis 30 ans, la puissance des cyclones  n'a cessé d'augmenter.
700 millions de personnes vivent sous la menace d'une éruption volcanique.
La catastrophe industrielle de Bhopal (Inde, 1984) a fait 4000 morts. Pour celle de Tchernobyl (1986) le bilan officiel est de 31 morts.
90% de la population mondiale vit dans des pays qui dépendent de leurs voisins pour leur alimentation en eau.
0,3% de l'eau de la planète est utilisable par l'homme.
Plus les ressources manquent, plus les conflits augmentent.
Le nucléaire n'est plus l'apanage des pays riches, mais aussi de certains pays pauvres, très peuplés, et qui n'ont rien de démocratique.

La diversité disparaît

La desertification touche 30% des terres et 15% de la population.
30% des ours blancs auront disparu dans 50 ans.
Les neiges "éternelles" du kilimandjaro disparaissent certaines années.
Tous les glaciers reculent. Ils ont perdu 50% de leur volume en 150 ans.
Chaque année, 140 000 Km2 de forêt disparaissent.
La moitié des zones marécageuses de la planète  ont disparu en un siècle.
2,5% des produits toxiques qui polluent les océans proviennent des marées noires.
Les deux tiers des hydrocarbures qui souillent les mers proviennent de la terre.
Seulement 2% des récifs coralliens sont dans des zones protégées.
Des dizaines de millions de sacs plastiques flottent dans les mers.
Chaque année, 400 à 4000 kg de déchets s'échouent sur chaque kilomètre de côte.
Le niveau moyen de la mer est monté de 10 à 25 cm en un siècle.
Dans certaines zones, l'érosion est 10000 fois plus rapide que le rythme naturel.
25% des espèces animales pourraient avoir disparu d'ici 2025
De nombreux peuples ont déja disparu.
Il y a déjà 25 millions de réfugiés écologiques (selon le PNUE)
Le béton et le ciment ont déja remplacé les habitats traditionnels, notamment en Chine et en Afrique.

L'éco-croissance

Si chaque terrien vivait comme un Français, il faudrait trois planètes pour subvenir à leurs besoins et écouler leurs déchets.
Tout habitant de la terre a besoin de 1,8 hectares de terre pour vivre.
Les trois pays qui utilisent le plus de pesticides sont les Etats-unis, le Japon et la France.
Le bois est la source d'énergie renouvelable la plus utilisée (10%) devant les barrages (5%)
1 euro investi dans l'isolation des maisons économise 20 fois plus de CO2 qu'un euro investi dans les éoliennes.
L'épuisement des ressources renforce le nationalisme énergétique.
Le monde consomme 5000 km3 d'eau douce par an, contre 700 km3 en 1950.
Pour la première fois dans l'histoire, l'homme influence le climat de la planète.
Les conflits les plus meurtriers ont diminué de 80% depuis 1992.
Un norvégien est 40 fois plus riche qu'un Nigérien, et vit 2 fois plus longtemps.
Le slogan "trade, not aid" (du commerce, pas de l'aide) est apparu pour la première fois en 1964 lors de la conférence de l'ONU à Genève.
Le commerce équitable représentt 0,01% des échanges mondiaux (2008).
La plupart des accidents industriels dans les pays du Sud sont causés par des multinationales du Nord.
Le tourisme ne respecte généralement pas les sites, les populations et les cultures.
L'environnement joue un rôle essentiel dans la propagation des maladies.
L'Afrique totalise 1/4 des maladies infectueuses mondiales.
Aujourd'hui, la première cause de mortalité humaine est l'eau non potable.

Depuis cinquante ans, le changement s'accélère

La population s'est accrue à son rythme maximum au cours du XXe siècle. Mais la tendance s'infléchit.
Il y aura 9 milliards de terriens en 2050.
Pour les 31 pays les plus pauvres, l'espérance de vie moyenne est de 46 ans. 28 de ces pays sont africains.
La température moyenne de la Terre a augmenté de 0,8°C en un siècle.
Le réchauffement climatique n'affecte pas la Terre de manière égale.
Bien que le nombre et la taille des bateaux de pèche soit partout en augmentation, les prises ont diminué de 13% depuis leur maximum en 1994, toutes espèces confondues.
Les gros bateaux de pèche industrielle représentent 1% du nombre de bateaux de pèche, mais 50% des prises mondiales.
1 milliard de personnes vivent des des décharges ou des taudis.
La terre compte déjà 14 bidonvilles de plus de 1 million d'habitants.
La chine est devenue l'usine du monde. Depuis 1992, sont taux de croissance a toujours été supérieur à 10%, hélas très souvent au détriment de l'environnement.
En 2050, il y aura 200 millions d'indiens de plus que de chinois.
La surface de la banquise arctique a diminué de 15% en 20 ans.




Home Mes livres Mes tableaux Plan du site

Partagez / votez pour cette page :

Journal d'un terrien

Commentaires (1) :

Page : [1] 

bernard14
Le 23/02/2017 à 15h34
Il faut arrêter d'utiliser l'argument suivant : la terre peut nourrir xx milliards d'humains. L'impacte d'un homme sur la terre ne se résume pas à manger. Je suis sûr qu'en cage façon poulets on pourrait nourrir 20 milliards d'hommes.



Mais l'homme consomme du bois, du pétrole, bcp de matériaux et d'énergie ... que la terre ne peut plus fournir.



Donc arrêtons de parler uniquement nourriture (et eau). C'est démago et stupide et réducteur.


Ajouter un commentaire (pas besoin de s'enregistrer)

Pseudo :
Message :


image de protection
En cliquant sur le bouton "Envoyer" vous acceptez les conditions suivantes : Ne pas poster de message injurieux, obscène ou contraire à la loi, ni de liens vers de tels sites. Respecter la "netiquette", ne pas usurper le pseudo d'une autre personne, respecter les posts faits par les autres. L'auteur du site se réserve le droit de supprimer un ou plusieurs posts à tout moment. Merci !
Ah oui : le html genre <br>, <a href=...>, <b>b etc. ne fonctionne pas dans les commentaires. C'est voulu.
< Retour en haut de la page